lundi 19 janvier 2015

No poo: mon bilan au bout de 6 mois

Je sais que le no-poo est fort à la mode dans le milieu écolo-bobo-décroissant-naturo-minimaliste.

J'ai été séduite par l'idée pour plusieurs raisons:

  • Je ne suis pas contre ne plus acheter de shampooing chimique rempli de perturbateurs endocriniens et autres joyeusetés: c'est sûrement bien meilleur pour la santé
  • C'est un acte de déconsommation de plus
  • J'avais l'espoir de me laver les cheveux de moins en moins, et pour moi qui déteste me laver les cheveux, c'était vraiment un argument de poids!

Avant de me lancer, j'ai fait ma petite enquête sur le net.
J'ai été emballée par les expériences des internautes, qui ne tarissaient pas d'éloges sur la méthode: cheveux renforcés, économies, lavage des cheveux une fois par mois, bref, que du bonheur!

C'est mon cuir chevelu qui a donné le top départ de mon expérience: en effet, en août dernier, mon cuir chevelu s'est mis à me démanger après chaque shampooing. J'ai essayé de changer de shampooing mais cela n'a pas eu d'effet.
Il était temps de passer au naturel.

Bref, cette petite introduction pour vous dire que j'étais RAIDE MOTIVEE!

Les débuts ont été difficiles, disons les 2/3 premières semaines.
Car il faut trouver SON no-poo. Eh oui, il existe de nombreux produits naturels qui peuvent se substituer au shampooing, reste à trouver celui qui nous correspond le mieux.

Pour ma part, j'ai tenté la plus grande simplicité pour commencer: le bicarbonate de soude

Une à deux cuillers à soupe diluées dans un verre d'eau, que l'on dilue dans la chevelure, et on frotte!
J'ai ensuite rincé mes cheveux avec
du jus de citron
 
ou du vinaigre de cidre
 
Résultat: pas du tout concluant, mes cheveux étaient tous poisseux!
 
Expérience similaire avec le rhassoul:
 
 
 
Le seul produit qui m'a convenu a été le shikakai:
 
 
 
Tout simplement en pâte mélangé à de l'eau, au moins j'avais les cheveux propres!
J'ai abandonné toute tentative de rinçage vu que ça ne me réussit pas!
 
 
J'ai donc trouvé le no-poo qui me convient et j'en suis contente, mais (parce qu'il y a un "mais"):
  • Je pensais pouvoir espacer bien plus mes lavages. Avant, je me lavais les cheveux tous les 3/4 jours. Maintenant je ne les lave plus qu'une fois par semaine, c'est vrai qu'il y a une amélioration, par contre J5, J6 et J7, c'est pas super jojo... Donc en fait j'espace, oui, mais parce que je pousse. Si je poussais pas, à J5 ou J6 grand maxi, je relaverais. Et malgré tout, ça stagne, je n'arrive pas à passer la barre de la semaine, car j'en ai marre d'avoir les cheveux cracra.
  • Il faut bien avouer que c'est + agréable de se laver les cheveux avec un shampooing qui mousse, + rapide aussi, car le no poo demande un plus long rinçage.
 
 
Pour ce qui est de me cheveux, je n'ai pas vu de différence, ils ne sont pas plus beaux mais pas plus abîmés non plus.
 
En bref, je dirais que le bilan est mitigé.
Ce n'est pas un franc succès, mais pas la cata non plus.
J'ai eu un moment de découragement fin décembre, où j'étais prête à reprendre mon shampooing, mais comme je n'aime pas jeter, je me suis résolue à finir mon shikakai. Il m'en reste environ pour 2 mois.
 
Mon "moral no-poo" est remonté un peu, et je me dis qu'au moins, je ne finance pas l'achat de shampooing du commerce, et puis mes cheveux sont propres, que demander de plus?
J'avais peut-être fixé la barre trop haut.
Suite au prochain épisode.
 
Pour tous ceux qui veulent se lancer dans le no-poo mais se posent beaucoup de questions, je conseille la page Facebook "No-poo & Water Only" qui m'a bien aidée au début!
 
 




5 commentaires:

  1. Je me lance doucement dans le no poo/ low poo, mais j'ai commencé par fabriquer mon propre shampoing solide à base de SCI+huile d'olive+shikakai+ortie et enfin curcuma et pivoine pour le cuir chevelu très sensible de mon chéri. C'est super, et j'alterne avec uniquement le shikakai+eau. J'en suis pour le moment à un shampoing tous les 10 jours avec un shikakai au bout de 5-6 jours... mais c'est le début !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai aussi fabriqué mon shampooing solide pdt qq années!
    Bravo pour ta transition, j'espere qu'elle sera plus rapide que la mienne...................
    Je suis toujours coincée à un lavage par semaine pour ma part, j'aimerais tellement espacer plus.....

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir! Je découvre ton blog suite à ta publication sur les menus dans le groupe Fly de Facebook... Merci pour le partage! Je sens que je vais être bien inspirée, surtout que je suis le genre "Madame Prout Prout qui achète tout (presque) à la Biocoop" ;)
    Juste par rapport au No Poo, le résultat le plus concluant pour ma part a été d'utiliser la farine de pois chiche (1càs bombée environs, un peu plus si tu as des cheveux longs) diluée avec de l'eau,une petite càs de vinaigre de cidre avec une càc de bicarbonate de soude. J'ai rajouté 2 gouttes d'HE de lavande (ça peut être aussi de patchouli). Résultat impeccable: des cheveux super légers, tout doux et propres. Cela tient quasi 1 semaine. Voilà pour mon partage d'expérience...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me donnes envie d'essayer!
      Le seul problème c'est qu'il y a une pénurie de farine de pois chiche ds ma biocoop depuis des semaines!
      Ce qui est un drame pour les amateurs de Panisse que nous sommes, en plus!
      Demain je vais ds une autre ville où se trouve une autre biocoop, j'irai jeter un coup d'oeil!

      Supprimer
  4. bonjour,

    Ca fait un peu plus de 2 ans que je suis passée au no-poo pour cause de cheveux rares et vilains après une chimio et aussi d'une dermatose. J'ai progressivement trouvé les poudres qui me conviennent (shikakai, fenugrec, orange, ghassoul et des variantes) auxquelles j'ajoute du gel d'aloe vera, du miel, un peu d'huile (ricin ou nigelle) et de glycérine.
    Résultat excellent : presque plus de signes de dermatose, un cuir chevelu souple et heureux et des cheveux plus épais et plus beaux que je peux laver tous les 10 jours sans problème.

    Ma chienne berger des Pyrénées s'y est mise depuis 1 an (même compo avec farine de pois chiches et jaunes d’œufs) avec un poil moins sec, plus fourni, de meilleure tenue et un vrai plaisir à se faire enduire et masser à la boue alors qu'elle détestait le shampoing.

    Alors c'est vrai que c'est du boulot, c'est plus long mais je ne peux plus envisager de retourner au détergent, même si ça mousse et si c'est rapide!

    RépondreSupprimer

On en cause ensemble?