lundi 9 mars 2015

A quoi sert l'argent? La solidarité!

Aujourd'hui j'ai envie de vous parler d'un truc qui me tient vraiment à coeur.
Il s'agit d'une expérience humaine que je suis en train de vivre, quelque chose de simple, mais qui n'est malheureusement pas très commun: le don.
Don d'attention, don d'argent, don d'amour, pour ceux qui traversent des épreuves.

Il y a environ 8 ans, quand je suis tombée enceinte de mon fils, ça a été un énorme chamboulement. Déjà parce qu'une 1ere grossesse, c'est déjà un chamboulement en soi, mais aussi et surtout, parce que cette grossesse n'était pas prévue, pas programmée.
Ce qui ne veut pas dire que finalement mon fils n'était pas désiré et qu'il n'a pas été comblé d'amour, mais c'est un autre sujet.

J'étais donc un peu perdue avec tout ça, les changements de mon corps, les examens, ce qu'il fallait prévoir pr l'arrivée d'un bébé, etc...
Autour de moi je ne trouvais pas forcément toutes les réponses à mes questions, aussi je me suis tournée vers internet.
Je suis tombée par hasard sur un forum bien connu de futures mamans, qui étaient enceintes exactement au même stade que moi. J'ai commencé par lire leurs questions et les réponses pendant un ou deux mois, puis je me suis inscrite pour participer.

Je vous passe les détails, mais en gros, une solide amitié est née de ces rencontres virtuelles.
Nos bébés sont nés, ils ont grandi.
Nous avons abandonné le forum pour créer un groupe Facebook bien à nous.
Nous avons fait des rencontres, en grand groupe, en petits groupes, en fonction des affinités et des lieux géographiques.
Une trentaine de personnes sont devenues le "noyau dur" de ce groupe.
Au fil des années, l'amitié s'est renforcée. Nous sommes très différentes les unes des autres, mais l'alchimie a pris.

La vie a continué, avec son lot de grandes joies, de petites peines, de grandes peines et de petites joies.

L'une d'entre nous a été touchée par un cancer du sein il y a quelques années.

Je pense que c'est à ce moment là que la solidarité a vraiment commencé à se mettre en place.
Nous avons organisé des actions tout au long de son combat: envoi de cartes postales groupé, cagnotte pour lui offrir un week-end de détente avec son mari, pour finir en apothéose par un week-end entier de fête MEMORABLE chez moi, quand elle a gagné sa lutte.
Ce week-end restera parmis les plus beaux souvenirs de ma vie, par son intensité.
Nous avons ri, nous avons pleuré, nous avons pleuré de rire, de soulagement après ces mois de peur.

A Noël dernier, alors que tout le monde parlait de ses cadeaux, offerts et reçus, nous nous sommes rendu compte que deux d'entre nous n'avaient pas reçu de cadeaux.
Qu'à cela ne tienne, nous avons fait un groupe secret, et nous nous sommes cotisées pour leur en offrir!
Avec 10€ chacune et pas mal de temps de concertation, nous leur avons envoyé de beaux cadeaux!

Dès le mois de janvier, l'une d'entre nous a été touchée par la pire épreuve qui soit: la maladie de son fils. Il a une tumeur au cerveau.
Nous avons pleuré ensemble, oh oui! Nous avons beaucoup pleuré. Son fils, nous le connaissons depuis qu'il était dans son ventre. Son fils, c'est le notre.
En écrivant ces mots, ma gorge se noue encore...
Il se bat chaque jour contre la maladie.
Passé le 1er choc, nous avons décidé de remettre en marche la machine a solidarité.
Une cagnotte a été créée, et nous faisons régulièrement des actions pour ce petit garçon et sa maman.
A chaque heure du jour et de la nuit, elle peut venir parler de son fils, de ses joies, de ses peines, il y a toujours l'une de nous pour lui répondre tout de suite.
En fonction de ce qu'elle nous dit et des copines qui vont la voir à l'hopital, nous ajustons nos actions pour être au plus près de leurs besoins.

Il y a une semaine, l'une d'entre nous a avoué être dans la galère.
Elle a aussi été durement touchée dans sa vie car son mari, le père de ses enfants, s'est suicidé il y a quelques années.
Elle a perdu son emploi et n'arrive plus a joindre les 2 bouts.
Ce week-end nous avons créé une cagnotte sur une carte virtuelle d'un supermarché bien connu.
Nous sommes arrivées à 250€ aujourd'hui et nous lui avons transmis cette carte. Elle va pouvoir faire des courses pour elle et ses enfants.

Je ne vous raconte pas ça pour vous dire que nous sommes des personnes extraordinaires.
Nous venons toutes de milieux différents, nous avons toutes des points de vue différents sur certains sujets.
Nous ne roulons pas sur l'or pour la plupart.
Mais 10€, ça ne va pas changer notre vie.
Si je donne 10€, j'aurai toujours un toit sur la tête, mes enfants auront toujours à manger, nos besoins vitaux seront toujours comblés.
Par contre, en se groupant, ça peut faire vraiment la différence pour des personnes qui souffrent ou qui sont dans le besoin.

Ce que nous avons fait, c'est à la portée de tous.
Donner de l'attention à l'autre, se préoccuper sincèrement de sa peine, réfléchir à comment l'atténuer, lui apporter un peu de soleil dans sa journée.
Ca, nous pouvons tous le faire.
Nous devons d'abord être au clair sur nos propres besoins, accepter que même si nous aimerions toujours posséder plus, nos besoins, pour la grande majorité d'entre nous, sont comblés.
Pensons aussi que la solidarité est contagieuse.
Elle fait "effet boule de neige".

Nous sommes des colibris, petits, peut-être, mais en nous groupant, nous pouvons faire de grandes choses!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

On en cause ensemble?