jeudi 19 mars 2015

Fleurs de Bach: ça fait 2 semaines!

Ca fait donc 2 semaines que je suis allée à mon 1er RDV chez une naturopathe (cliquez sur le lien pour en savoir plus)

Lors de ce RDV, elle m'a concocté un mélange de Fleurs de Bach spécialement en fonction de mes besoins: bouton d'or, tournesol, érable.
Ce mélange avait pour but de me faire prendre confiance en moi-même, en mes idées, mes convictions.
Je dois prendre 3 gouttes 3 à 4 fois par jour pendant 3 à 4 semaines en étant bien consciente de la prise et en me répétant "J'occupe ma place au soleil"!

Aujourd'hui ça fait donc 2 semaines, et j'ai décidé de faire un petit bilan!

J'avoue que pour un esprit un peu cartésien comme le mien, j'avais (et j'ai toujours) des doutes sur les Fleurs de Bach. La naturopathe m'a expliqué leur fabrication, et ce n'est en fait que l'énergie des fleurs qui est utilisée. Rien à voir avec les hydrolats ou les huiles essentielles, en fait.

J'ai eu du mal à m'habituer les 1ers jours au goût du coganc^^.

Mis à part ça, y a-t-il réellement des effets?

Je sens un effet, c'est vrai. Mon esprit sceptique se demande si ce sont vraiment les Fleurs de Bach qui font effet, ou la Méthode Coué.
En effet, ça fait un peu lobotomie de se répéter 4 fois par jour "J'occupe ma place au soleil"!!! Si je me disais ça en buvant un verre d'eau, est-ce que ça marcherait pareil???

Dans ma vie quotidienne: pas de changement visible.
Mais je sens, sans pouvoir l'expliquer clairement, qu'au fond de moi ça travaille.
C'est en fait tout le RDV entier avec cette naturopathe qui m'a bouleversée, et auquel je repense sans arrêt.

J'ai l'impression que j'ai essayé de cacher ou refouler des choses en moi depuis des années, mais qu'elles sont toujours là et bien là, et que plutôt que d'essayer de les enfouir, je ferais mieux de travailler avec.
Le psychologue de mon travail m'a dit qu'on ne pouvait pas prendre toute la souffrance du monde sur ses épaules. On m'a souvent demandé aussi pourquoi je me posais autant de questions, que ce que je faisais était ridicule ou dérisoire. L'altruisme, la spiritualité, ne sont pas des valeurs très valorisées dans notre monde.
La naturopathe m'a dit l'inverse. Elle m'a dit qu'on avait besoin de gens comme moi, que j'étais comme ça et que ça ne servait à rien de lutter.
Oui, je suis peut-être une Mère Teresa dans l'âme, mais quoi de plus beau que l'âme de Mère Teresa???
Je sens que le regard des autres se détache de moi progressivement. Pas que j'ai construit ma vie en fonction du regard des autres, loin de là, mais je m'assume de mieux en mieux.
Je me suis souvent sentie différente des autres, mais je l'accepte. Ca ne m'a jamais empêché d'avoir des liens avec les autres, ça ne m'a jamais isolée.
"J'occupe ma place au soleil", "J'occupe ma place...". Quelle est ma place, justement?
Quel est mon rôle?
C'est tout ça qui tourne dans ma tête en ce moment.

J'ai décidé d'arrêter une activité bénévole qui me procurait plus de tourments que de satisfactions. Cela faisait des mois que j'y réfléchissais, et la décision est venue, comme une évidence.
C'est parfois difficile de dire non, d'arrêter, de quitter, de se retirer.
Mais je ne me sentais plus utile dans cette fonction. Or ma place, mon rôle, mon besoin, c'est de me sentir utile. Ma vie n'a pas d'autre intérêt.

Dans le même temps, on m'a contacté à mon travail pour être déléguée du personnel.
Quand j'ai reçu ce coup de téléphone, j'ai pensé très fort à la naturopathe qui m'a dit que la synchronicité avait une place très importante dans ma vie. On a besoin de quelque chose, hop, ca arrive!
J'arrête une activité où je ne me sentais plus utile, une autre me tend les bras 3 jours plus tard, est-ce un hasard?
Peut-être, mais le hasard est souvent bien fait, quand on prend soin de regarder les petits signes!
Je vais donc m'engager dans un nouveau combat qui me tient à coeur.

Bref, voilà pour ces 2 premières semaines!
Je ferai un autre point à la fin du flacon.
Je dois également revoir la naturopathe dans 3 semaines.
Ca bouge, ça bouge!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

On en cause ensemble?