dimanche 29 mars 2015

Végéta*isme: mon bilan à mi-année!

Il y a quelques jours, je vous racontais comment je suis devenue végétarienne.

C'était il y a 7 mois.
Bon, OK, j'ai un mois de retard, mais je voulais faire un petit point à mi-année, pour vous raconter comment ça se passe pour moi!

Tout d'abord, j'ai l'impression que ça ne fait pas 7 mois mais 7 ans que j'ai changé d'alimentation! C'est très bizarre comme sensation.
Il n'y a eu qu'un mois ou 2 pendant lesquels je me suis un peu pris la tête à savoir quoi manger, comment, végétariser des recettes, etc...
A ce moment-là, ce n'était ni naturel ni spontané pour moi.
Depuis, j'ai l'impression que ça roule!
Bien sûr il me reste encore environ 2 millions de recettes à découvrir, mais c'est pareil pour un omnivore, hein, le champs des recettes est infini!

Au niveau de ma santé:
  • J'ai perdu un petit peu de poids, ce qui n'était pas du tout mon objectif. J'avais perdu pas mal l'année précédente, à cause d'un problème de thyroïde, et non seulement je n'ai pas repris, mais j'ai même perdu 1 kg supplémentaire. Ca peut paraitre peu, mais aujourd'hui je suis à 50/51 kg pour 1m64, donc pas un gros gabarit. Je ne veux pas passer sous la barre des 50.
  • Néammoins, je trouve que mon poids est bien comme ça. J'ai fait le deuil d'avoir des seins, de toutes façons j'en ai jamais eu beaucoup! Je me sens légère et donc plus énergique: cercle vertueux. Plus on est léger, plus on a d'énergie, plus on bouge, et plus on est léger!
  • Parlons de l'énergie justement: elle est au RDV!!! Ca c'est vraiment, mais alors vraiment quelque chose de notable depuis mon changement d'alimentation! Je n'ai jamais eu énormément d'énergie, j'étais très souvent fatiguée. Je ne le suis plus, sauf à la fin d'une journée où j'ai fait beaucoup d'activité physique, mais c'est alors une bonne fatigue physique, pas cette espèce de fatigue sous-jacente que je me trainais depuis des années.
  • Energie = meilleur moral. Je me sens beaucoup plus pleine d'entrain, le moral est meilleur. Passé le coup de massue de la prise de conscience de l'existence du veganisme (et donc de tout le reste) les premiers 2 mois, je me suis sentie vraiment en phase avec moi-même, et cela me fait le plus grand bien. Pour ce qui est de l'énergie, j'essaye d'ailleurs d'appliquer le plus possible les conseils de la naturopathe, à savoir manger du cru le plus possible et surtout le midi. Ca fonctionne du tonnerre! Je ne me suis jamais sentie aussi bien.
  • Autres effets annexes: mes cheveux sont moins gras. Enfin, ce n'est pas aussi évident à évaluer étant donné que je suis passée au no-poo dans la même période, mais toujours est-il que je suis passée d'un shampooing tous les 3/4 jours à un no-poo par semaine. J'ai perdu de la cellulite, alors là c'est véridique, malgré mon faible poids j'ai toujours été blindée de cellulite et force est de constater que j'en ai beaucoup moins! Et ma peau est beaucoup plus belle, le grain est plus fin, clairement.
Franchement, ce changement d'alimentation n'a eu que des effets positifs sur moi.

Et la vie sociale?
L'annonce de mon végétarisme auprès de tout mon entourage s'est étalé sur quelques mois, disons 2 ou 3.
Je n'ai pas fait une annonce sur la question, aussi ça a été plus long car je sujet est venu au fur et à mesure que je mangeais avec différentes personnes.
Je n'ai pas rencontré de problème majeur, mais je pense sincèrement aussi que c'est dû à mon mode de communication (cela fera d'ailleurs l'objet d'une publication ultérieure).
J'ai été confrontée bien sûr à des questions, des inquiétudes (de la part de la famille), et évidemment à quelques vannes (que je me prends encore de temps en temps).
Certains ont cru qu'il s'agissait d'une lubie et que ça me passerait.
Aujourd'hui, au bout de 7 mois, je pense en avoir fini avec tout ça. Mon entourage a fini par accepter les choses, et même à en tenir compte.
Pour eux, c'est désormais quelque chose d'acté, qui n'est plus remis en question.

Dans ma vie de famille: je suis la seule à avoir changé totalement de régime alimentaire. Mon mari continue avec son alimentation habituelle.
Les enfants mangent toujours de la viande le midi, mais ils ont quand-même été un petit peu impactés par mon végétarisme:
  • Déjà, même si je faisais attention avant, il n'y a plus aucun produit issu d'un animal mort le soir. Même pas un bout de jambon ou de thon.
  • Ils ont aussi goûté et aimé certains de mes plats, comme le tofu, la panisse, ou les steaks végétaux. Du coup, une ou 2 fois dans la semaine, ils ont un plat végé dans leur assiette le midi, et ils sont bien contents!
Bref, que du bonheur!
Mais pourquoi je ne l'ai pas fait avant???

6 commentaires:

  1. Merci de partager ton expérience ! Je suis en pleine prise de conscience vis à vis de l'alimentation et en route vers le végétalisme. Je voulais savoir si tu as commencé à prendre de la vitamine B12 dès le début de ton passage au végétarisme ? Cela fait du bien de voir quelqu'un qui s'exprime là dessus de façon mesurée. Bref, je suis sur la même longueur d'onde (sauf que moi je fais 54kg pour 1m64, bouh...je suis jalouse ;))
    Anne

    RépondreSupprimer
  2. Mdr, tu n'as pas à être jalouse, c'est plutot moi qui devrais l'etre, quand je vois le contenu de mon soutif...
    Bref.
    Oui, j'ai commencé quasiment tout de suite à me supplémenter en B12. Mais rien ne presse, d'après ce que j'ai pu lire, les carences chez les végétaliens n'arrivent qu'à partir de 3/4 ans de végétalisme... voire jamais!
    Mais j'ai choisi la prudence.
    C'est le seul complément que je prends.
    Tiens ça me donne une idée d'article.
    Re bref.

    Par contre fais attention, la B12 que j'ai achetée dans ma pharmacie contient du lactose^^
    La grosse VDM du végé en rentrant à la maison...
    Mais du coup je termine mon pot, et j'en rachète une autre sorte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci du tuyau, je vais chercher en biocoop des comprimés sans lactose. Ou alors des ampoules en pharmacie ?
      Il y a 2 ans j'ai fait une plongée de 4 mois de végétalisme avec 80 % à 100% de cru, au départ parce que je ne supportais plus mon poids (quand j'ai vu 60 sur la balance j'ai failli m'évanouir) aussi parce que je n'avais envie que de ça (j'ai toujours adoré les fruits et les crudités), et que j'avais tellement d'énergie en mangeant comme ça que je n'avais plus envie de m'arrêter. Résultat, j'ai perdu 10 kg et fait ensuite un gros épisode de fatigue (et 3 semaines de bronchite, moi qui ne suis jamais malade...alors que j'avais gonflé tout le monde avec les bienfaits du végétalisme cru...). J'étais allée trop vite, trop fort. Je n'avais pris aucune vitamine à l'époque. J'ai ensuite repris 4 kg en remangeant de tout (sauf des produits laitiers de vache), mais en gardant beaucoup de cru. Ce que j'avais remarqué à l'époque, c'est qu'en plus de l'énergie qui augmente (et le moral, ça c'est extraordinaire mais c'est lié !), on se sent vraiment dégonfler, et l'état hormonal n'est visiblement pas le même (moins de SPM notamment, moins de seins aussi). Je pense qu'en supprimant les produits animaux, on n'ingère plus d'hormones animales et qu'on le ressent (quand on boit le lait d'une vache en gestation, ce qui doit arriver souvent, est-ce que l'on ne "bénéficierait" pas de ses hormones de grossesse ???). Bref, je repars vers le végéta°isme, mais en gardant cette fois les céréales, les légumineuses, de temps en temps le fromage de chèvre de mon producteur bio (je connais les chèvres, je sais où et comment elles vivent), parfois les oeufs que me donne un ami (je connais personnellement les poules), et un peu de B12.
      Merci pour tes conseils,à bientôt,
      Anne

      Supprimer
    2. Après personnellement, je pense qu'avec un régime équilibré, on n'a pas besoin de supplémentation ni d'aucune vitamine.
      Sauf de la B12, car avec un régime végétalien, on ne peut la trouver nulle part.
      Moi aussi je suis intéressée par le crudivorisme, mais par contre je n'ai pas envie de me lancer tete baissée dedans.
      Par contre, sur les conseils de la naturopathe, je mange du cru tous les jours.
      Pas facile de trouver le bon rythme de croisière...

      Supprimer
  3. je suis plusieurs blogs végé (ou non d'ailleurs), et on ne parle vraiment pas assez de l'importance de prendre de la b12, j'ai commencé à me supplémenter un peu tard. Il y a des infos un peu partout, dont sur un groupe fb dédié qui me parait sérieux. C'est un sujet important et dont on est peu informé en tant que nouveau végé je trouve. Sinon, le bilan est intéressant. Concernant les menus j'aime voir les pizzas omni végé sur un seul paton, rond de pate. la pizza reste partagée meme si les convictions à table ne sont pas tout à identiques, c'est top.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, je voudrais savoir ce que vous pensez de cet article: http://gourmet-spiruline.fr/bienfaits-spiruline/scandale-vitamine-b12-ogm.html
    Merci pour votre réponse,
    Sarah

    RépondreSupprimer

On en cause ensemble?