vendredi 24 avril 2015

Ou comment je suis devenue une connasse depuis que je suis végé

Eh oui, alors que le printemps semble bien installé, que le soleil commence à briller et les arbres à bourgeonner, tout ce qui porte un vagin ne pense qu'à une seule chose: comment maigrir le plus vite possible pour entrer dans son maillot de bain?
Comment évacuer les orgies romaines de l'hiver?
Comment perdre 3 tailles de pantalon en moins d'un mois?

Que ce soit avec les copines, les collègues de travail ou à la salle de sport, j'ai l'impression de n'entendre qu'un seul sujet de conversation en ce moment: le régime.

#conditiondelafemmeen2015
(j'dis ça, j'dis rien)

Bref.

C'est à ce moment là que la connasse qui est en moi s'est révélée au grand jour.

Non, je n'ai pas besoin de faire de régime avant l'été, je n'ai jamais été aussi mince.
Non, je n'ai pas d'avis sur les conseils de ta diététicienne qui te demande d'ingurgiter 100g de protéines animales par jour, je n'en mange pas.
Non, je ne peux pas te conseiller non plus de crème du commerce qui coûte une blinde pour assainir ta peau acnéique, je n'en utilise pas et ma peau est très belle naturellement.
Non, je ne peux pas parler vitamines ni compléments alimentaires avec toi car je ne suis pas à plat au sortir de l'hiver, je suis en pleine forme.
Non, je ne peux pas partager ta culpabilité de te jeter sur tout ce qui est gras/salé/sucré (manger, bouger.com, ah non merde, pas de pub), car je ne connais pas ces élans mortifères.

Une vraie connasse, je vous dis.

Ma connassitude m'est apparue de plein fouet il y a une dizaine de jours alors que j'étais avec des amies au restaurant.
Amies qui sont donc au régime, comme toutes mes amies.
Alors qu'elles étaient attablées devant leur poisson et leurs haricots verts vapeur, la discussion s'est orientée vers les parcs pour les petits enfants.
Encore une fois je n'avais rien à dire sur le sujet, mon fils n'ayant jamais eu de parc (motricité libre, toussa toussa, encore un truc de connasse).
Une de mes amies me sort alors, avec la plus grande ironie bienveillante (je précise car il s'agit d'une de mes meilleures amies, elle me connait bien, et en aucun cas je ne me suis offusquée de ses propos): "Toi t'es vraiment une bobo, hein, pas de parc, végétarienne..."

Ben ouais, carrément, bobo ET connasse.
Madame Connasse.
Et tu sais quoi?
Je le vis bien. Très bien même.

Ce sont les autres qui le vivent mal.



11 commentaires:

  1. En lisant ton article je viens d'avoir une révélation: je suis une conasse moi aussi!!! :)
    et je le vis super bien :)
    sur ce, je vais aller préparer des rillettes végétales (merci pour la recette) pour midi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah ah, ouaaaaaais!!! Une copine connasse!
      Bon app!

      Supprimer
  2. t'es vraiment une connasse ! mais merci de partager ta connassitude avec nous ! bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le principal c'est d'être lucide sur soi-même non? ;-)

      Supprimer
    2. je ne connaissais pas la connasserie !!!! alors heureuse d"être dans votre monde de connasse , j"en reprendrai volontiers "" une salade de connasserie "" bisous les copines <3

      Supprimer
  3. C'est busard, mais même sans être végé, mais en étant ZD et naturelle- écolo, je ressens la même chose avec les collègues: j'apporte ma gamelle car moins cher pour moi et aussi réduction déchets ( pas d'achat), et ma collégue trouve dopage qu'on sorte pas manger dehors ( macdo, kebab etc..) en plus elle me dit qu'elle aime pas manger deux fois la même chose alors elle prend pas de gamelle. Quand je parle de réduction dechet, j'entends parfois " ça c'est secondaire", on est dans une crèche parentale, dont certains parents sont orienté bio, je les comprends plus! Les collègues me disent " oui tu es du coté des parents". l'autre jour, c'était aussi la question des régimes ( j'ai jamais eu trop de poids), elles me disent " tu mange rien toi", je réponds si il m'arrive de gouter même ) 16H00; alors elles me demandent ce que je mange: thé, pain, miel, confitures fait par nos parents ( donc rien d'autre que fruits et sucre en bonne quantité), gâteau maison. La réponse des collègue " tu mange pas les même choses que nous"( sous entendu: des barre de chocolat, dont je cite pas les noms ...)! pourtant on s'entend bien, mais parfois je me sens différente, alors que je ne suis pas non plus extrélme dans mes choix!

    RépondreSupprimer
  4. Le problème c'est pas d'être différent, c'est qd on se sent seul et rejeté par les autres, ce qui n'est visiblement pas ton cas donc tout va bien!
    On est un bon paquet de connasses à ce que je vois!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais il est parfois difficile d'être différent et épuisant de toujours justifier ses pensées et ses actes! Cependant vous lire permet de se remotiver merci! Et j'aime beaucoup l'idee d'etre une conasse !

      Supprimer
    2. La vraie connasse n'en a que faire du regard des autres et se justifie encore moins^^
      Be a connasse!

      Supprimer
  5. Une belle peau, pas de kilos en trop et en plus la forme ? Je confirme, tu es vraiment une connasse ! Il faut vraiment que je reprenne le cru !! Là je reviens d'une semaine dans la famille, dans ma belle région où il ne pleut que sur les cons (il faisait très très beau), et en effet il est difficile de rester végé en mangeant comme tout le monde...

    RépondreSupprimer
  6. Quelle belle région que celle où il ne pleut que sur les cons <3
    Pour ce qui est de la connassitude, je me dis que beaucoup plus de femmes pourraient être des connasses si seulement elles amélioraient leur hygiène de vie!
    Allez, une petite cure de cru et on t'attend avec les copines connasses!

    RépondreSupprimer

On en cause ensemble?