lundi 4 mai 2015

Mon armoire à pharmacie minimaliste

Je n'aime pas les médicaments.

Bien sûr, je n'ai rien foncièrement CONTRE eux, mais je déteste le fonctionnement de l'industrie pharmaceutique, et le grand gâchis de la Sécurité Sociale.
Je déteste le comportement de mes congénères qui se jettent sur un comprimé ou une gélule dès qu'ils ont un pet de travers.
Et qui s'en fouttent parce que "c'est remboursé ma bonne dame".

J'ai toujours pris le moins de médicaments possible, et je suis bien contente d'être débarrassée de mon médicament quotidien, la pilule, troquée pour un stérilet!

Avant d'aller plus loin, je ne peux que préciser qu'évidemment, certaines pathologies nécessitent absolument la prise de médicaments.
Je suis bien contente que la médecine ait progressé.

Mais aujourd'hui je vais vous parler de l'armoire à pharmacie de base de la famille lambda, pour les petits problèmes du quotidien, pas les gros soucis particuliers.

Je vais vous montrer le contenu de mon armoire à pharmacie (qui n'est pas parfaite mais cela me donnera aussi matière à réfléchir et à m'améliorer), mais il faut aussi que je vous dise que surtout, ce qui nous différencie d'autres familles, je pense, c'est notre consommation de médicaments.
En effet, vous allez voir des choses comme du Doliprane pour enfants, mais ce qu'il faut savoir, c'est que la boîte entamée a presque 2 ans pour 2 enfants.
En effet, je n'ai jamais habitué les enfants à avoir un médicament à chaque douleur (mal de tête, de ventre, douleur musculaire...)
J'essaye toujours de favoriser une alternative à la prise de médicaments: repos, bouillotte, massage, ou même attendre un peu de voir si cela va passer.
La prise d'un médicament, même homéopathique, n'est jamais, jamais, mon 1er réflexe.
C'est donc comme ça qu'une boîte de paracétamol nous dure aussi longtemps.
J'en donne uniquement en cas de fièvre ou de douleur persistante, autant dire presque jamais.

De plus, je ne m'encombre pas. Si le médecin me prescrit un médicament que j'ai déjà, je le signale à la pharmacie et je ne le prends pas.
Avant, j'allais régulièrement à la pharmacie pour ramener des médicaments périmés.
Maintenant, je n'ai plus besoin de le faire, car je n'en ai plus à ramener!

Et puis de toutes façons, on ne va quasiment plus chez le médecin, voir mon article: Passerons-nous à travers les mailles?
Depuis début septembre dernier (et encore, c'était pour les certificats de sport!), il y a juste le grand de 10 ans qui a vu le médecin une fois pour un rhume qui trainait et le fatigait. Tous les autres petites maladies de l'hiver ont été contrecarrées comme expliqué dans l'article.
C'est ainsi que mon armoire à pharmacie n'est pas trop remplie (quoique, elle est quand-même un peu remplie de trucs qu'on n'utilise jamais).

Je viens de prendre une photo, je vous montre ça tel quel:

 
 
 
Alors qu'est-ce qu'on trouve dans mon armoire à pharmacie?
  • Des choses qui ne devraient pas y être: huile de coco, brumisateurs d'eau minérale récupérée gratuitement dans une association il y a presque 2 ans, mouchoirs en papier (un paquet acheté par an, à peine, vu qu'on a les mouchoirs en tissu), des petits savons pris dans les hôtels il y a de nombreuses années et que j'écoule toujours (dans le sac rose). Aujourd'hui je n'ai plus la même vision des choses quant aux échantillons.
  • Des vestiges des dernières visites chez le médecin: un sirop pour la toux, 2 gouttes pour le nez, de l'Advil en sirop qui date de euh... je sais même plus, de la bétadine: tout ça doit être périmé. Il faut vraiment que je fasse le tri!
  • Un spray contre les moustiques (maintenant j'utilise l'huile essentielle de géranium)
  • Un spray anti-poux qui date de presque 3 ans alors que j'accueillais une petite fille qui avait les cheveux longs... Il doit être périmé aussi depuis le temps!
  • En haut au fond c'est une ceinture pour le dos de mon mari.
  • Du paracétamol en comprimé pour adultes: très peu utilisé.
  • De la Biafine qui date aussi. Je n'aurais pas dû acheter un si gros tube car on ne s'en sert pas souvent du tout!
 
Tout ça n'est pas très utile, et je suis sûre qu'après un peu de ménage, beaucoup aurait dégagé.
 
Passons maintenant à ce que je considère vraiment comme la base de ma pharmacie minimaliste:
 
  • Dans la pochette violette, ce sont mes huiles essentielles, j'y reviendrai en détail après.
  • 2 spray d'eau de mer, qui sont complémentaires des HE pour les rhumes.
  • Un désinfectant: obligatoire avec des enfants
  • Des compresses / pansements: idem, mais j'en ai une consommation très raisonnée: hors de question de mettre un pansement pour la moindre petite éraflure, si ça ne saigne pas ou autre. Une boite de pansement doit durer 2 ans chez nous!!!
  • Un thermomètre et de l'alcool à 70° pour le nettoyer.
  • Quelques SMECTA qui doivent être pas loin de la péremption. Je cherche à les remplacer par un produit naturel et on m'a d'ores et déjà parlé d'argile, donc quand ils seront écoulés, je pense que je n'en rachèterai plus.
  • Du serum physiologique: ce qui m'embête, c'est que c'est vendu en très grande quantité alors qu'on en a une consommation très limitée. Malgré tout mon fils a les yeux sensibles donc j'aime bien toujours en avoir.
  • Une boite de paracétamol pour enfant (qu'on a à peine le temps de finir avant qu'elle se périme)
  • Une bouillotte
 
Une antenne de ma pharmacie se trouve dans ma cuisine (pour une question pratique):
 
 
 
On y trouve:
  • Une huile essentielle d'arbre à thé, que j'utilise principalement pour les produits ménagers, d'où sa présence dans la cuisine.
  • Ma vitamine B12, car même si je suis contre toute supplémentation, inutile à mon sens quand on a une alimentation équilibrée, cette vitamine est la seule que je ne peux absolument pas trouver dans mon alimentation végétalienne.
  • Mes Fleurs de Bach, prescrites par la naturopathe.

Ce qu'on ne trouve pas dans mon armoire à pharmacie:
  • Des anti douleurs pour le quotidien: pour le ventre on a une bouillotte, pour la tête, une HE.
  • Des médicaments ou cremes pour les coups / bosses, etc... des enfants: je n'en ai jamais eu et je m'en suis toujours passée.
  • Des compléments alimentaires ou autres compléments en tous genre (juste la vitamine B12, voir plus haut)
  • Des médicaments pour le stress, la nervosité, pour dormir, même homéopathiques.
 
 
Passons maintenant à une catégorie d'indispensables de la pharmacie minimaliste, à mon sens: les huiles essentielles:
 
Voici les miennes, il y en a que j'ai achétées il y a longtemps et que je compte finir mais ne plus racheter, et d'autres qui font vraiment partie de mon quotidien:
 


Je vais commencer par celles que j'utilise encore mais que je pense ne plus racheter une fois qu'elles seront finies:
  • Cyprès: achetée à la base pour ses vertus drainantes et circulatoires (j'ai quelques problèmes de circulation sur les jambes). Je ne pense presque jamais à l'utiliser. Elle calme aussi pas trop mal les quintes de toux (2 gouttes sur un morceau de sucre). N'étant presque plus jamais malade, je n'en ai pas trop l'utilité, et comme je ne peux pas l'utiliser par voie orale chez les enfants, elle me sert vraiment peu.
  • Pin sylvestre: achetée pour ses vertus respiratoires, je l'utilise en synergie avec d'autres, mais elle n'est pas indispensable.
Et voilà mes basiques, celles que j'utilise régulièrement, même si pour certaines ce n'est pas souvent (ce qui fait qu'un flacon peut durer des mois, voire des années):
  • Eucalyptus radié: pour les rhumes "hauts", qui ne sont pas tombés sur les bronches, le nez bouché, etc... Je l'utilise de 2 façons: soit seule, 1 à 2 gouttes diluées dans une huile végétale 4 à 6 fois par jour sur le front pour traiter la sinusite. Soit en friction associée à l'HE de ravintsare sur le thorax et le haut du dos pour les débuts de rhume.
  • Ravintsare: comme dit plus haut, je l'utilise en friction avec l'eucalyptus radié. Ces 2 HE peuvent être utilisées en friction chez les enfants de + de 6 ans. Comme c'est un excellent "repousse microbes", il m'arrive de l'utiliser en cours d'année même si on n'est pas malade (en friction 3/4 fois par jour) afin d'éloigner les microbes, en cas d'épidémie. Je l'ai fait 2 fois cet hiver, lors d'une épidémie de grippes, puis de gastros.
  • Menthe poivrée: une goutte sur un morceau de sucre 3/4 fois par jour dès les 1ers gratouillis dans la gorge. En une journée ou 2, c'est passé. Elle est aussi utile pour le mal de tête: une goutte sur chaque tempe. Attention, c'est très puissant, pas de surdosage sinon vous allez le sentir passer! J'en mets également 2/3 gouttes dans ma préparation pour me brosser les dents à base d'argile et de bicarbonate.
  • Epinette noire: à chaque changement de saison, ou en cas de baisse de régime, 2/3 gouttes en friction sur les reins 3 fois par jour pendant 3 semaines.
  • Géranium: anti-moustiques (quelques gouttes à diluer dans une huile végétale et à étaler sur le corps) et anti-poux (en prévention, une goutte derriere chaque oreille ou 2/3 gouttes dans le shampooing)
  • Lavande fine: anti-poux aussi, ou relaxante: quelques gouttes dans le bain, ou, pour les enfants, une goutte sur un mouchoir en tissu à côté du lit.


*    *    *
 
Voilà pour mon armoire à pharmacie!
Elle n'est pas parfaite, mais encore une fois, je le redis, la question du contenu est importante, mais aussi celle de la consommation de ce qu'on a.

13 commentaires:

  1. Excellente trousse d'HE ! J'utilise aussi pas mal le niaouli, bon anti-viral (très efficace sur l'herpes labial) et pour ses vertus circulatoires quand il est mélangé au cyprès, ainsi que la camomille, excellent anti stress, calme les peaux sensibles (eczema) et dont j'adore l'odeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu niaouli un moment aussi mais je n'en ai pas racheté quand je l'ai terminé car je me contente du ravintsare.
      J'aime bien n'avoir qu'une seule HE par "problème"!
      Intéressant pour la camomille, il faudrait que je voie si je peux m'en servir pour mon fils de 7 ans 1/2 qui a une peau eczémateuse.

      Supprimer
  2. L'hydrolat de camomille est top pour l eczéma. C'est en plus plus adaptés pour les,enfants contrairement a l'huile essentielle .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui tiens je pourrais lui faire une creme à base de cet hydrolat!

      Supprimer
  3. Il faut évidemment diluer l'HE de camomille dans une huile végétale avant d'appliquer sur la peau. Si c'est très dilué (3 ou 4 gouttes dans 20 mL), je ne connais pas de contre-indication chez les enfants (mais faire un petit test d'abord), et c'est plus efficace que l'hydrolat (sur moi en tout cas) pour calmer la démangeaison.

    RépondreSupprimer
  4. Hello ! Chez moi aussi très peu de médocs je n'aime pas ça, je dois en donner trop au boulot sans doute lol (je bosse en maison de retraite)
    Pour le cyprès ça m'intéresse ayant de pb de circulation aussi. Comment tu l utilises ? Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout simplement 2/3 gouttes diluées dans une huile végétale, en friction. Mais franchement je n'ai pas vu d'effet miraculeux.

      Supprimer
  5. Merci pour cet article. 2 questions, l'he de géranium peut s'utiliser à partir de quel âge? Et est-ce vraiment efficace? Et l'he de menthe, pas besoin de diluer? Merci d'avance.
    Claudine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, je suis toujours un peu gênée de donner un avis "médical" surtout en ce qui concerne les enfants, néammoins je peux expliquer comment je faire pour moi (et les miens!): après avis de ma pharmacienne, je considère que toutes les huiles essentielles peuvent être données aux enfants à partir de 6 ans, mais plus faiblement dosées que pour un adulte.
      Pour l'HE de géranium, je n'ai pas testé sur les enfants car comme tu le vois, il me reste une lotion achetée en pharmacie à finir.
      Par contre j'ai testé sur moi et oui, le résultat est très efficace. Je mets une à 2 gouttes pour une noisette d'huile végétale, que j'étale sur moi (2 à 3 noisettes pour tout le corps, quoi)
      Dès que ma lotion sera terminée, j'attaque l'HE de géranium pour eux aussi.
      Par contre, qd je teste une nouvelle HE, je fais toujours un test ds le pli du coude le soir avant qu'ils aillent se coucher, s'il n'y a aucune réaction le lendemain matin, c'est que c'est bon!
      L'HE de menthe poivrée, non, je ne la dilue pas. Pour les enfants, je n'ai pas testé pour les maux de tête (ils n'y sont pas sujets), par contre j'ai testé sur eux 1 goutte sur un petit morceau de sucre 3 à 4 fois par jour en cas de début de mal de gorge, et ça a été très efficace aussi!

      Supprimer
  6. Merci pour cet article très instructif ! Concernant la vitamine B12, avez vous senti une amélioration depuis que vous la prenez ? Avez vous fait des analyses ? Merci de votre réponse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A vrai dire j'ai commencé à prendre de la vitamine B12 dès le début de mon végétarisme, donc je n'ai pas eu le temps d'avoir de carence ni de ressentir les effets de la supplémentation!
      Je n'ai encore jamais fait d'analyses depuis que j'ai changé d'alimentation (moins d'un an), mais je me pose la question d'en faire pour mon 1er végéversaire... En cours de réflexion!

      Supprimer
  7. A vérifier auprès d'un bouquin, mais ton huile de lavande peut faire des miracles en cas de brûlures... Tu peux donner ton tube de truc anticipe brûlure (j'ai testé, douleur quasi totalement diminuée en moins de 5 min, hallucinant)

    RépondreSupprimer

On en cause ensemble?