jeudi 4 juin 2015

Et si j'arrêtais de me cacher?

En seulement une semaine, je me suis faite avoir 2 fois...
C'est tellement étrange que j'en arrive à penser que ce sont des actes manqués...

Je vous explique: l'écologie et maintenant le végéta*isme sont des choses qui font partie de moi.
Malgré tout, et même si je blablate pas mal sur les groupes spécialisés des réseaux sociaux, ce sont des sujets que je n'aborde quasiment jamais avec mon entourage.

Déjà parce que je pense que ça ne les intéresse pas, et ensuite parce que je n'ai pas envie de dépenser de l'énergie inutilement en essayant de convaincre ou de faire changer les gens.
Je pense vraiment que ce n'est pas en leur prenant la tête ni en les culpabilisant que les choses avanceront pour eux.
Par contre, je crois à la vertu de l'exemple, aussi bien dans l'éducation des enfants qu'auprès de l'entourage en général.

Je ne mens pas non plus, qu'on soit bien d'accord!
Mon entourage connaît mon "penchant écolo", sans savoir précisément tout ce que je mets en place au quotidien.
Mon entourage sait que je suis devenue végétarienne, sans plus.

Il n'y avait, jusqu'à il y a encore une semaine, que 2 personnes dans mon entourage qui connaissaient l'existence de ce blog: ma meilleure amie et une de mes soeurs (Coucou les filles!)
Et en une semaine, coup sur coup, j'ai été interpelée 2 fois sur ces sujets par des personnes différentes.

La 1ère fois, une copine m'a vu écrire sur Facebook à un autre contact que je n'avais que 300€ de courses mensuelles pour 4 personnes.
Elle a voulu en savoir plus, et de fil en aiguille, j'ai fini par lâcher l'adresse de ce blog! J'ai donné l'adresse sur un groupe Facebook de copines qui n'ont absolument rien à voir avec l'écologie et le végétarisme. J'ai peut-être planté des petites graines, qui sait?

La 2ème fois, j'ai répondu sur une page spécialisée (mais publique, ce que je ne savais pas) à un article sur le végétalisme.
Une personne de ma famille est venue alors me parler pour le dire qu'elle avait lu mon intervention, et qu'elle voulait se lancer sur la voie du végétarisme!
Je lui ai également donné l'adresse de ce blog.

Jusqu'à maintenant, je considérais ce blog comme mon jardin secret.
Peut-être qu'on m'a donné un coup de pouce là-haut pour me faire comprendre qu'il faut que j'arrête de le garder pour moi  ;-)

4 commentaires:

  1. Entièrement d'accord avec toi l'exemple est la meilleure des demonstrations : depuis que j'amène ma gamelle au boulot, ma collègue fait pareil.
    L'autre jour, elle me dit qu'elle veut s'offrir une plante dépoluante, style aloès Vera. Je lui dit que j'en ai une et que d'extrait le gel, du coup elle a été séduite et s'en est acheté une.

    RépondreSupprimer
  2. je partage tout a fait ton point de vue!
    je ne fais de propagande pour rien mais je partage régulièrement des articles sur facebook (écologie, végéta*isme, éducation bienveillantes, etc...) et si des personnes sont intéressées elles savent qu'elles peuvent venir m'en parler
    je trouve ça 100fois plus efficace

    RépondreSupprimer
  3. Moi je ne publie quasi rien non + sur FB (ça arrive de temps en temps mais c'est rare). De toutes façons, si je mets une photo de mon fils qui fait une grimace, j'ai 30 likes, si je mets un article sur le végétarisme, j'en ai 1 ou 2, véridique, testé plusieurs fois!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est clair! je ne vois aussi sur mes publications!

      Supprimer

On en cause ensemble?