samedi 26 septembre 2015

Et si on parlait des quantités?

... des quantités de nourriture, je veux dire.

Bon, déjà, que je vous le dise tout de suite: cet article, c'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité.
Je suis une grosse mangeuse. Je me nourris sainement, certes, je ne grignote pas, mais je mange beaucoup. Et je prends toujours un goûter.
Je suis comme ça depuis toujours. Quand j'étais petite, ma mère disait qu'il valait mieux m'avoir en photo qu'à table, et mon beau-père renchérissait que j'allais leur bouffer la ferme.
Ce sont des expressions qui sont restées dans l'histoire familiale, voyez?
D'autant plus que ça n'a pas changé...
Pourtant, je suis plutôt un petit gabarit, comme quoi... Est-ce que c'est une question de métabolisme, de besoin, ou juste d'habitude? D'estomac qui a tellement l'habitude d'être rempli? Aucune idée.
Mon fils est comme moi. A 7 ans, il mange comme un adulte. Vraiment.
Comme moi, des choses saines, faites maison avec amour toussa toussa, mais qd-même.

Du coup, j'ai décidé de me pencher sur la question.

Pourquoi essayer de réduire sa quantité de nourriture?
  • La 1ère réponse qui vient à l'esprit, c'est: pour perdre du poids, évidemment. Ce n'est pas du tout mon objectif, comme vous l'avez compris. Mais je suis persuadée que nous mangeons TROP par rapport à nos besoins, et que ce TROP se transforme souvent en surpoids, surtout quand il est doublé d'un mode de vie très sédentaire. On grignote, on se ressert, on n'écoute plus notre sensation de satiété. Et donc on avale TROP de choses.

  • On peut également chercher à manger moins pour faire des économies. Pas la peine que je développe, c'est assez logique! Si, juste un point: connaître les bonnes quantités permet de bien gérer les recettes et donc la liste de courses. On sait exactement combien on a besoin d'acheter pour une recette, pas la peine de prendre plus.

  • Manger moins, préparer moins de nourriture, permet sûrement également d'éviter le gâchis alimentaire. Quand on connait la bonne quantité à cuisiner, on a moins de restes. Du coup, ces restes, on ne les mange pas juste pour les finir, et on ne les jette pas non plus. Et puis, les restes pendant 3 jours, non merci (il y a du vécu^^)

  • Pour ma part, essayer de manger moins s'inscrit avant tous dans une démarche globale vers plus de simplicité. C'est un besoin en plus que j'aimerais éviter (le besoin de manger beaucoup). Se contenter de peu, faire avec ce qu'on a, manger avec simplicité et frugalité, je suis sûre que ça fait autant de bien au corps qu'à l'esprit.

Voici quelques notions des quantités de nourritures recommandées par personne pour un plat:
  • Crudités: 100g
  • Légumes crus: 200 à 300g
  • Légumineuses (crues): 80g
  • Polenta / farine de pois chiche (panisse): 80g
  • Pâtes / riz (crus): 40 à 80g (cela peut aller jusqu'à 100g s'il s'agit d'un plat unique)
  • Pommes de terre crues: 250g
  • Protéines de soja texturées: 20g

Alors, motivées pour reprendre en main les quantités?

5 commentaires:

  1. Simple curiosité : ces quantités sont tirées d'où ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement je n'ai pas mis de source car c'est tiré de plusieurs sites internet que j'ai recoupé car ils donnaient les mêmes infos et ce sont des quantités qui me parlent donc j'ai validé par mon expérience!

      Supprimer
  2. Grande question chez moi que les quantités ! Entre les grands ados qui ont besoin de beaucoup plus que les quantités-type et les parents qui auraient besoin de beaucoup moins, mais qui sont tentés de manger trop parce que c'est sur la table...Que faire ? J'ai des enfants filiformes et un mari qui ne l'est pas, c'est difficile !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement c'est pas simple! Après les ados, s'ils mangent sainement, je serais tentée de dire qu'il ne faut pas regarder la quantité. Mais le mari, c'est une autre histoire^^

      Supprimer
  3. A chaque fois que je le peux, je fais des quantités en double. Soit pour congeler, soit pour en remanger un soir de la semaine, soit pour ma gamelle. Je jette très rarement. S'il me reste l'équivalent de 2 cuillères à soupe de riz et bien c'est direct la gamelle! Les collègues me demandent parfois si je joue à la dînette quand ils me voient débarquer avec mes boîtes!
    Donc rien ne se perd.
    Le plus dur pour moi à gérer est la quantité à préparer pour les invités. La belle famille mange beaucoup. Pour être sure qu'il y en ai assez je double les quantités du plat principal et du dessert! Ils mangent tellement qu'après un bon déjeuner de dimanche ils ne dînent pas! Moi si! Forcément, je mange peu mais souvent, un peu comme toi.
    Same Iro

    RépondreSupprimer

On en cause ensemble?