mercredi 17 février 2016

L'argent et les enfants (argent de poche, mauvaises habitudes, ados)

On continue la petite série de la semaine en abordant cette fois 3 thèmes:
- L'argent de poche
- Les mauvaises habitudes 
- Les ados

C'est parti!




L'argent de poche: pour ou contre?
POUR!
J'en ai eu à partir de 7 ans et je trouve que c'est le bon âge. 
Seulement moi, j'en ai donné à mon fils à partir de ses 5 ans, car comme les enfants accueillis ont de l'argent de poche versé par le service, il ne comprenait pas pourquoi lui il n'en avait pas! A ce moment-là je lui donnais 2€/mois, c'était vraiment symbolique!

Certains parents sont contre car ils estiment que les enfants n'en ont pas besoin.
C'est sûr qu'il ne s'agit pas d'un besoin vital, mais je trouve cela très positif de les habituer dès le plus jeune âge à gérer un mini budget.

Ça les oblige à différer leurs envies, attendre pour économiser. 

Bien sûr,  l'argent de poche n'a d'intérêt que si vous ne renflouez pas derrière !!! Actuellement à 8 ans, mon fils a 5€/mois, + souvent un peu d'argent pour son anniversaire ou pour Noël. 
Il m'arrive de temps en temps de lui prendre quelque chose sans passer par son argent de poche, mais c'est rare.
Il ne m'a JAMAIS demandé de lui acheter quelque chose avec mon argent dans un magasin.

J'aime bien comparer l'argent de poche au salaire que nous percevons, nous, les adultes.
Je sais que tout le monde ne sera pas d'accord avec moi mais tant pis, j'assume: ici l'argent de poche est conditionné à un peu d'aide dans la maison.
Pas que les "prestations soient rémunérées" genre "1€ pour mettre la table", pas du tout, je suis même contre ça. 
Mais comme je lui dis: "Moi je ne touche pas mon salaire à rien faire".
Cela m'est déjà arrivé de le menacer d'amputer son argent de poche suite à des comportements désagréables par rapport a des taches à la maison (comme râler à chaque fois que c'est à lui de mettre la table!)
Mais je n'ai jamais eu à le faire!
Par contre j'avais parlé d'une augmentation pour ses 8 ans, augmentation qui n'a pas eu lieu car elle était conditionnée à un peu plus d'autonomie  (aller se laver sans qu'on lui dise, ouvrir les volets le matin) et que ce n'est pas encore fait.

Je n'utilise pas l'argent comme une carotte pour obtenir des choses de mon fils.
Je fais vraiment le lien avec un salaire: il augmente avec l'ancienneté et l'augmentation des compétences!
Je vois ça également comme un des avantages à grandir!




C'est trop tard, j'ai mal habitué mes enfants!
Alors ça, ça m'épate toujours comme réflexion! 
On évolue dans la vie, non? On change, on change d'avis, on fait machine arrière,  on bifurque, on fait des nouvelles choses???
Pourquoi la gestion budgétaire ça serait différent? 

Au contraire, j'aurais tendance à penser que c'est plutôt sain pour les enfants de voir que leurs parents sont capables de s'adapter aux différentes situations,  de prendre les choses en main quand il le faut. 

Sans pour autant passer d'un extrême à l'autre, plein de choses peuvent passer petit à petit.
Et sur un an, une grosse transition peut se faire tranquillement.

Exemples:

- Vous avez l'habitude d'acheter une babiole à vos enfants à chaque fois que vous faites les courses:
1/ Déjà, vous pouvez faire les courses moins souvent en faisant bien correctement vos menus et votre liste
2/ Faites tout pour ne pas emmener vos enfants en courses
3/ Dites non, ce n'est pas un dû, cela ne doit pas être systématique. 

- Vous avez l'habitude d'acheter des barres chocolatées et des boissons sucrées pour vos enfants:
1/ Incorporez progressivement du fait maison. Si ça coince au début  (j'ai connu), vous pourrez toujours dire "Bon, on finit ce que j'ai fait aujourd'hui et demain tu auras ton paquet de ***". Les goûts changent! A force de proposer des choses faites maison à vos enfants, leurs goûts vont changer, je vous le promets, je l'ai vraiment constaté chez moi!
Ça ne s'est pas fait en 2 semaines, mais sur quelques mois.
Soyez déterminé, ne baissez pas les bras dès qu'ils n'aiment pas une chose que vous faites!
N'en faites pas non plus tout un plat avec étude écologique à l'appui: si vos enfants ont plus de 3 ans, ça va les gaver.
Personnellement j'ai régulièrement des petites conversations au sujet de l'écologie avec mon fils, mais rapide.
Jamais de moralisation quand ce n'est pas le moment, quand ça ne vient pas d'eux, c'est contre productif!
Bref, faites votre coup en loucedé^^
2/ Divisez par 2 la quantité de ces produits que vous voulez diminuer, voire à terme éradiquer! Quand il n'y en a plus et jusqu'aux prochaines courses: il faut faire autrement!
3/ "Oubliez" de prendre certaines choses aux courses...^^ (Combien de fois je l'ai fait^^)
Oh miiiiiiiiiiiiiiiince, j'ai oublié les K***er Bu**o et je ne retourne en courses que dans 2 semaines! Bon, eh bien en attendant je t'ai fait un gâteau au chocolat regarde!!!
Méthode à l'éthique douteuse mais testée et approuvée. 

- Vous avez l'habitude d'acheter des choses à vos enfants quand vous faites les magasins le samedi en famille:
1/ ARRÊTEZ DE FAIRE LES MAGASINS LE SAMEDI EN FAMILLE!!!
2/ Si vous avez mis en place de l'argent de poche, laisser votre enfant gérer. 

En bref: 
Vous avez été capables de prendre des mauvaises habitudes, vous serez capables d'en prendre des bonnes!
Une habitude, ÇA SE CHANGE!
N'oubliez pas que ce n'est pas en jetant votre argent en l'air pour vos enfants que vous leur prouverez votre amour.
(L'article qui sera publié dans 2 jours traitera uniquement de ce sujet, d'ailleurs)




Et les ados?
Je n'ai pas d'ado à la maison, même si j'ai un début de pré ado (11 ans, en 6ème,  ça compte?) mais j'en ai autour de moi et je vois un peu comment ça se passe.

- L'apprentissage de la gestion budgétaire:
Je ne sais pas si c'est une déformation professionnelle qui me fait penser de cette façon, mais pour moi, dans l'éducation, l'autonomie est très importante.
En effet, pour les jeunes que l'on accueille, la prise en charge en famille d'accueil après 18 ans est souvent incertaine et on doit les préparer au mieux à être autonome le plus tôt possible.
J'ai une collègue qui a fait quelque chose que j'ai trouvé super et que l'on peut appliquer à nos propres enfants: un jour que la jeune qu'elle accueillait avait 16 ou 17 ans, elle l'a prise avec elle a une table et lui a montré tout le budget familial: les recettes, les dépenses dans le détail, tout ce qu'on doit payer quand on a un logement, les factures des courses, etc...
Je me dis que je ferai très certainement ça moi aussi quand le moment sera venu.

- L'argent de poche:
Si cela n'a pas été mis en place avant, je pense qu'à l'adolescence, c'est VRAIMENT indispensable.
C'est aussi un garde fou qui vous permettra de ne pas être taxé de 20€ de manière intempestive et non programmée!
Pour ce qui est des frais d'habillement, j'ai encore tiré de l'expérience de ma pratique professionnelle: comme nous avons une prime mensuelle d'habillement pour les enfants accueillis, j'ai vu certaines collègues reverser la somme directement aux ados.
Bien sûr, c'est à moduler au début, mais vous pouvez très tôt déterminer une somme annuelle pour les vêtements et informer l'ado de l'état de cette somme au fur et à mesure de l'année: "OK tu as envie de ces chaussures mais elles sont chères, si tu les veux vraiment tu vas devoir faire des concessions sur tel ou tel vêtements".
Encore une fois, l'idée est de déterminer une somme cohérente à la fois par rapport à votre budget et à la fois par rapport aux besoins de l'ado, et surtout, de ne pas revenir dessus et ne pas rallonger, sinon cela n'a aucun sens!
Si vous pignez auprès de votre patron, il vous file une prime, vous?

- L'esprit de contradiction:
Vous cheminez vers la simplicité, le bio, le naturel, le minimalisme, l'éthique... et votre ado semble être un pur mouton issu de la société de consommation.
Il s'achète des saloperies à manger, sur emballées et pesticidées, elle s'achète des tee-shirts à 2€ fabriqués au Bengladesh malgré que vous l'ayez informée des conditions de production, pire, ils vous traitent de hippie post soixante-huitarde et tout ce qui vient de vous ne recueille qu'un regard au mieux amusé, au pire dédaigneux! 

Je n'ai AUCUNE SOLUTION MIRACLE à vous proposer!!!
J'imagine qu'il faut rester soi même, faire un peu de concessions pour que l'ambiance reste vivable et... attendre que ça passe!

Je suis sûre qu'on sème plein de graines, qui germeront plus tard...
Patience!


*       *       *

Vendredi on terminera cette série consacrée à "L'argent et les enfants" en abordant tout ce qui n'est pas en lien avec l'argent, justement, dans notre relation avec nos enfants!

7 commentaires:

  1. J'aime bien l'idée du budget vêtement annuel pour les ados!

    Parce que perso, quand j'étais ado c'était vraiment la dèche, avec 20€ par mois je devais me payer mes repas à midi avec les amis, les soirées, les loisirs et si j'avais besoin d'argent pour les vêtements, je n'avais qu'à économiser pendant des mois pour amasser 30€ et pouvoir acheter un manteau de qualité pourrie à H&M... Résultat, beaucoup de frustration, peu de vêtements, moches et de mauvaise qualité.

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que qu'avec un ado, il y a des choses qu'on peut toujours changer (comme le montant de l'argent de poche fixe et ne plus rallonger) et d'autres qu'on obtient que si on a commencé son éducation sur le sujet tôt (par exemple refuser qu'avec son argent de poche il achète des produits pas très étiques ça passe bien si il a toujours vécu comme ça parce que c'est un caprice et qu'il a bien conscience de l'importance d'acheter étique mais si à 16ans, vous lui refusez tout d'un coup de vivre dans le monde de consommation qu'il connait... vous allez le braquer. Comme tu dis, à ce moment là il faut planter ses petites graines, faire des concessions et se dire que si déjà il consomme mieux sur le plan alimentaire c'est déjà une victoire énorme pour sa santé et la planète. Après ça ne veut pas dire que quand vous faites les courses, vous êtes obligés de lui acheter des cochonneries, ça c'est vos sous, il n'a pas son mot à dire sur ce que vous en faites et comme qui dirait de toute façon il mangera ce qu'il y a^^).

    RépondreSupprimer
  3. Pour les enfants et les courses, le truc c'est de les occuper et d'aller vite (2 et 4 ans). Bien faire gaffe: ils ont faim, ils sont fatigué... danger. Les occupations: retrouver les produits qu'on achète souvent, choisir quand c'est possible. Pour les plus grand leur faire trouver le produit le plus adapté (selon le choix: moins cher au kilo, meilleurs nutritionnellement). Les ados si c'est au supermarché les lacher au rayon d (mais pourquoi prendre les ados s'ils sont pénible au fait, eux peuvent rester à la maison)

    RépondreSupprimer
  4. Je découvre ce blog que je trouve super !
    Je tenais à rebondir sur le sujet : nous revenons d'un séjour de 2 jours dans un parc bien connu avec 4 enfants (de 5 à 11 ans). Pour la nourriture c'était pique-nique à midi / collations maison / gourde avec de l'eau / repas du soir préparé par moi à l'avance et juste réchauffer au micro-ondes du bungalow pour le 1er jour et restau le 2e jour avant de partir pour se faire plaisir. On avait également donné 30€ à chaque enfant avant de partir pour acheter ce qu'il voulait (soda, souvenirs, ou autre). Résultat : aucune ralerie, aucune réclamation. Ils ont tous choisi d'acheter un ou plusieurs souvenirs. J'ai juste aidé la petite de 5ans qui ne sait pas encore compter pour lui dire que non ça c'est plus que 30€ ou OK ça c'est moins et tu peux regarder pour autre chose en plus.

    RépondreSupprimer
  5. Votre blog est génial !
    Pour ce qui est de l'argent de poche, je n'en ai jamais eu et mes soeurs non plus, et je n'ai pas l'impression que cela m'ait empêché de bien gérer mes comptes (ceci n'est pas un reproche, juste un récit d'expérience différente ;) )
    Mes parents nous achetaient ce dont on avait besoin, et des petits plaisirs de temps en temps (bouquins etc) et nous donnaient du liquide si la demande était raisonnable et ponctuelle :D
    Mais c'est vrai que le côté gestion de budget a été amené par les sous reçu à noël ^^
    Voila voila, bonne soirée :D

    RépondreSupprimer

On en cause ensemble?