vendredi 29 avril 2016

33 ans et 3 cheveux blancs...

Mercredi je vous parlais de mes bouclettes, mais il y a un truc que je ne vous ai pas dit...

J'ai 33 ans et 3 cheveux blancs!

Ca a commencé il y a un peu moins de 2 mois.
Un matin où je me maquillais tranquillement, il m'a sauté aux yeux. Un cheveu blanc!
Je l'ai arraché.

Et là il y a moins de 2 semaines, je vérifie la tenue de mon eye-liner Zao dans le miroir du pare-soleil de la voiture (mais je vous rassure tout de suite: l'eye-liner Zao tient très bien!), et là! Bam! Un autre cheveu blanc!
Inspection en règle et là! Bam, un autre cheveu blanc!
Je les ai arrachés.

Mais j'ai commencé à me dire qu'à un moment, je ne pourrai plus les arracher tous!
Mais quand?
Est-ce qu'ils vont arriver en masse? Est-ce qu'ils vont prendre leur temps?
Je me pose plein de questions.

Je pense que quand j'en aurai trop, je les teindrai.
J'essaierai d'abord le henné, et si ce n'est pas suffisant, je passerai à la teinture naturelle.
Ce n'est pas du tout que je n'assume pas l'âge ou l'image du temps qui passe, c'est juste que je ne trouve pas ça joli d'avoir juste quelques cheveux blancs dans une chevelure brune. C'est complètement, mais alors complètement personnel.
Et en plus ça peut changer d'ici là, car y a que les cons qui changent pas d'avis!

Bref, au-delà de l'aspect esthétique des cheveux blancs, qui est complètement secondaire, leur arrivée soudaine m'a beaucoup fait réfléchir.

J'ai des rides (j'ai que 33 ans, hein, je suis pas ridée comme un pruneau, mais j'ai des rides qui apparaissent quand-même!), je commence à avoir des cheveux blancs...
Mais qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire??? (Seuls les fans de la Cité de la Peur comprendront)
Ah oui, je sais: ça veut dire que je vieillis!

Je pensais que je n'en avais strictement rien à faire de vieillir, mais le fait même que me trouver des cheveux blancs me fasse cogiter et que j'en fasse même un article dans ce blog prouve que ce n'est peut-être pas tout à fait vrai.

Je n'ai pas peur du temps qui passe, et je trouve des avantages à chaque période de la vie.
Par exemple, j'ai des copines qui se morfondent du fait que leurs enfants grandissent et ne soient plus des bébés, pour ma part cela ne me fait rien du tout, je trouve que chaque âge de nos enfants amène son lot de grandes joies.
Je n'ai pas peur de la mort non plus car mes recherches et mes influences me portent à croire qu'il s'agit juste d'un passage et non pas d'une fin en soi.

Par contre, je crois sincèrement qu'on n'est pas ici pour rien et qu'on a tous une mission à accomplir, que ce soit pour soi-même ou pour les autres.

Je me pose énormément de questions en ce moment sur ma mission.
Et voir ces cheveux blancs apparaître, ça m'a mis comme un petit coup de pression, comme si on m'avait dit: "Bon, passe la seconde, tu n'as pas 300 ans pour te décider!"

Voilà, et vous, l'arrivée des cheveux blancs, ça vous inspire quoi?



13 commentaires:

  1. Bienvenue au club!Je comprends au combien, tes interrogations!

    J'ai 55 ans et de plus en plus de cheveux blancs... au début, je me suis efforcée de les cacher sous des teintures chimiques (caca beurk et mon cuir chevelu n'apprécie pas du tout, ça gratte fort).
    Comme toi, vieillir ne me fais pas peur et je suis totalement prête à accepter la blanchitude-attitude!
    Mais ce qui est compliqué (enfin, pour moi), c'est la phase intermédiaire: la période bicolore.
    J'ai eu ma période "j'assume sans complexes" mais quand je me suis retrouvée avec 4 bons centimètres de racines argentées et une mèche sur la tempe gauche, j'ai vue Agnès Varda, la cinéaste et là j'ai craqué: vite un teinture!!!
    Sauf que... même si la période entre la couleur et le gris argenté est longue (les racines poussent d'environ 1 bon cm par mois...), j'ai (enfin!) pris la décision de laisser venir les fils de la sagesse.
    J'ai envie de me voir "au naturel" et je suis (presque) sure que cela m'ira très bien.
    Quel bonheur de ne pas être obligé de me teindre les cheveux tous les mois! Economies, écologie et surtout santé. Mon cuir chevelu me dira merci :-D
    Pour rester patiente je recouperai peut être un peu les longueurs, histoire d'unifier l'ensemble de la chevelure plus vite.
    Et en plus, l'homme est content car il trouve "très classe" les femmes aux cheveux poivre et sel. Belles au naturel: tout un programme...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton expérience!
      J'avoue que la perspective de me teindre les cheveux tous les mois ne m'enchante pas du tout!

      Supprimer
  2. 30 ans et mes 3 premiers cheveux blancs sont apparus après la naissance de ma fille... Ma première réaction a été négative, puis finalement je le prend avec beaucoup de philosophie, je suis ravie d'avoir la chance de vieillir... J'espère un jour être toute grise et blanche je trouve ça très joli, entre deux ma foi on verra, mais une coloration ça demande de l'entretien et ça implique des repousses le jour où on décide de revenir au naturel... Alors je les laisse tels quels comme un cadeau du temps qui passe ^^
    Je te remercie au passage pour tes articles que j'ai toujours plaisir à lire, j'aime beaucoup ton blog et ta façon de voir les choses! Bonne continuation <3

    RépondreSupprimer
  3. ben pas grand chose (enfin avant si je faisais des couleurs régulièrement!) et puis j'ai arrêter, mes cheveux blancs sont plus nombreux avec le temps avec une mèche sur mon côté droit, et j'avoue trouver cela joli :-, au fait j'ai 43ans ^_^ et des rides aussi ;-)
    Et puis je me dis que de toute façon s'ils sont là c'est qu'ils doivent y être ... :-D donc maintenant plus de couleurs depuis presque deux ans (en dehors d'un henné fait en début d'année mais il n'y a déjà plus aucune trace, ou presque :-) )
    Pour ma mission de vie oui je suis d'accord. Avec notre apparence on a tendance à se dire que ça passe trop vite, mais tant pis, je cherche encore ce pourquoi je suis faite, j'avance sur mon chemin :-D
    et si je ne trouve pas dans cette vie alors ça sera dans la prochaine :-)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai passé la quarantaine l'année dernière. Et autant avant je ne savais même plus l'âge que j'avais, le cap de la quarantaine est effectivement un vrai cap. Mais les cheveux blancs c'est encore ce qui me gêne le moins :) Voir même j'ai hâte... Ce qui me gêne plus, c'est le fait que clairement le corps commence à faire sentir que tu es dans la deuxième phase de ta vie, alors même que psychologiquement je n'ai pas du tout cette impression ! Pour ce qui est de la mission, je suis pour ma part beaucoup plus pessimiste (enfin je ne le vis pas comme tel mais c'est ce qu'on me dit quand ce sujet arrive sur la table !) Je suis assez proche de l'avis de Caron (toi qui lis Antispéciste tu comprendras ce dont je parle), on est là par hasard... Et je ne crois pas à quoique ce soit au-delà, pour moi, quand on meurt, c'est fini. Mais je ne le vis pas mal pour autant, j'essaie de faire de mon passage sur terre quelque chose qui a minima ne soit pas négatif pour le monde (à ma mesure hein, il ne faut pas voir là de la grandiloquence :) ) et au mieux qui soit positif, mais je ne cherche pas (plus) de sens caché ou de voie particulière, j'accueille les choses comme elles viennent, en influant sur quoi je peux jouer et en essayant de ne pas subir celles sur lesquelles je ne peux avoir aucune influence :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant car je n'ai pas la même lecture de ce que dit Aymeric Caron!
      Pour moi il dit, non pas qu'on est là par hasard, mais qu'au contraire notre naissance était tellement hypothétique, tellement improbable, qu'elle tient du miracle!
      Et donc il faut en faire quelque chose!

      Supprimer
    2. En fait je ne crois pas qu'on en ait une lecture différente : on ne l'exprime pas de la même manière. Comme toi je comprends que notre existence tient du miracle, mais là où tu dis il faut en faire quelque chose, je dis il ne faut surtout pas faire de mal au monde (au sens large) et si on peut faire le bien tant mieux. Ce n'est pas si éloigné en fait :) Histoires de nuances :)

      Supprimer
    3. Oui on dit un peu la même chose!

      Supprimer
  5. Marie Hélène C.30 avril 2016 à 21:39

    Comme toi, 33 ans (depuis bientôt déjà un mois...) et j ai découvert mes premiers il y a peu. J ai eu l impression que plus je les comptais plus j en avais! Et a force de chercher...on trouve!!! J en ai trouvé des minus enfouis sous ma touffe noire.
    Mais moi j ai peur de vieillir, peur de la mort (mais je suis suivi par une psy! Sans DEC! Ça m a gâché la vie un bon moment d avoir peur de tout ça...)
    Bref à côté de ça je suis contente de voir mes 3 garçons grandir. Ça y est. On commence enfin a redormir , a ne plus trainer un sac de change, une poussette (quoique.j ai pratiqué la majeure partie du temps le portage écharpe).
    Je suis bizarre ! Lol!
    Mais bon. Au pire quand je ne supporterais plus du tout de les arracher je tendrais !

    RépondreSupprimer
  6. Ah oui mais bon 33 ans ça va ! Bon moi j'ai eu mon premier cheveu blanc à 16 ans alors...
    Je confesse que j'ai comme toi arraché les premiers... Mais devant leur abiliité notable à se reproduire et comme j'avais encore moins envie d'être chauve que d'avoir des cheveux blancs je suis finalement passée à la coloration naturelle.
    Ça fait bien 7 ans maintenant et j'en suis ravie.
    Quand tu voudras tenter l'expérience tu pourras au besoin lire mes conseils dédiés à la coloration naturelle des cheveux blancs sur mon blog My Green Glam.
    En tout cas du haut (enfin façon de parler en ce qui me concerne) de mes 46 ans je te confirme qu'il y a bien une vie après les premiers cheveux blancs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci!
      Pour l'instant les 3 fautifs ne se sont pas reproduit mais je prends note pour quand ça sera le cas!

      Supprimer
  7. J'ai 42 ans et des cheveux blancs depuis mes 17 ans! Alors ça fait des lustres que je me teint les cheveux! Je suis brune aussi et au contact de public toute la journée et je ne peux pas me permettre de ne pas avoir l'air soignée. Je me suis dit que le mieux ce serait de les laisser au naturel mais après avoir étudié la question, je n'y arriverai pas dans l'immédiat. Donc je me fais les racines toutes les 5 6 semaines. Ca a un coût et pas que pour le porte-monnaie. Je me pose depuis quelques temps la question de passer à quelque chose de plus naturel, faut que je creuse !
    Same Iro

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Regarde le commentaire plus haut, a priori il existe des colorations naturelles.

      Supprimer

On en cause ensemble?