dimanche 17 avril 2016

Une révoltée et une fausse connasse (ou comment un blog te fait passer pour ce que tu n'es pas)

Il y a quelques jours, je suis tombée sur cet article (ou plutôt devrais-je dire: Herveline me l'a balancé en pleine tronche d'une manière quelque peu hystérique, traumatisée qu'elle était):

Manger sain, manger bio, une journée dans la vie d'une femme

Je vous invite très fortement à lire cet article en entier pour comprendre le sens du mien, mais comme je sais que tout le monde ne le fera pas, je vais vous en dire un peu plus et vous noter quelques extraits.

Tout d'abord, l'auteure raconte une de ses "journées type", du lever au coucher, heure par heure, le réveil qui sonne, les enfants à préparer et à déposer, le travail abrutissant, récupérer les enfants, etc... et donc: faire à manger.

Alors dans tout ça, il faut se rendre à l’évidence : non, je ne vais pas chez le poissonnier, chez le fromager, chez le boucher (je n’ai pas le temps), je n’achète pas bio (je n’ai pas les moyens), je ne consomme pas ces fameuses légumineuses et graines qui rendraient l’agriculture à taille humaine apte à lutter contre la vermine des centrales d’achat de la grande distrib qui ruine les producteurs, je n’ai pas cuisiné moi-même les petits pots des enfants, je n’arrive pas à adhérer au fameux « c’est facile de manger sain et bio » parce que les blogueuses qui me le répètent à longueur d’articles ne veulent pas comprendre que l’heure et demie de préparation nécessaire à tous ces plats géniaux, je ne l’ai pas le soir, que le dimanche je suis épuisée et que je préfère passer du temps avec mes gosses que de m’enchaîner aux fourneaux pour prendre 5 heures à cuisiner tous ces trucs trop chers que je « congèlerai pour la semaine », et que quand on m’affirme que c’est pas plus cher, je pense automatiquement au triangle qualité-coût-délai utilisé en management/prestations de services, qui s’appliquerait parfaitement à la bouffe, et j’ai alors envie de séquestrer une de ces blogueuses dans ma vie pendant une semaine, pour qu’elle voie ce que j’en fais, de ses phrases toutes faites prétendant que ça ne prend pas de temps, que ce n’est pas plus cher, que c’est facile…
Un peu plus loin:
Parce que c’est quand même terrible d’en arriver à devoir défendre un caddie de courses en hard discount alors que si nous avions le choix, nous aimerions toutes manger bio, sain, facile, le tout sans s’être crevé le cul à bosser trois journées en une sous prétexte que nous sommes des femmes, non ?
Mais comme ce jour n’est pas encore arrivé, je me permettrais de continuer à faire de mon mieux et d’envoyer chier, aujourd’hui comme en 2006, tous les peignes-culs qui voudraient nous culpabiliser à base de « Cessez d’invoquer l’excuse du manque de temps, on peut manger bio et pas cher sans se fatiguer ». Viens en stage dans ma vie et on en reparle. D’ici-là, merde.

Voilà.
Ca calme, hein.

Faisant partie des blogueuses peigne-culs que cette gentille madame a envie de séquestrer, j'ai néanmoins, et vraiment sincèrement, essayé de me remettre en question.

Quand j'ai lu cet article, comme Herveline, je me suis sentie visée.

Parce que le "bio, facile, rapide et pas cher", c'est mon cheval de bataille, clairement.
J'y crois, je le mets en œuvre du mieux que je peux dans ma vie, et je propage cette idée que oui, c'est possible.
Je suis donc une peigne-cul.
Une peigne-cul, finalement, n'est rien d'autre que la connasse dont je vous parle depuis le début du blog.
Celle qui est toujours parfaitement coiffée et maquillée, qui fait une cuisine variée et savoureuse en bio, pas cher et tout et tout, et que même ses enfants ils mangent tous les légumes sans rechigner.
Celle dont on dirait qu'elle a 48h dans une journée, qui n'est jamais fatiguée, toujours enthousiaste, qui teste toujours de nouvelles choses, en plus de son boulot, ses gosses, son sport, sa méditation, ses associations caritatives, son association de parents d'élèves et ses nombreux amis.
Et avec le sourire, en plus!!!

Chère Madame révoltée qui fait des gâteaux, pourtant il faut que je t'avoue:

- Très souvent je suis fatiguée
- Et j'ai pas envie de cuisiner, pas envie du tout
- Je suis une procrastinatrice exceptionnelle au niveau du ménage
- Je trouve ce que je cuisine nul et pourri, pas varié et ça me gave
- Mes gosses rechignent à manger certains trucs
- Je rêve en secret de mettre une pizza congelée dans mon four chaque soir et on n'en parle plus
- On mange trop souvent des pâtes
- Je me cache derrière une organisation plutôt rigide pour pallier le fait que je suis juste super flemmarde et que je me laisse trop facilement déborder et couler
- Des fois j'envie les personnes qui se prennent moins la tête que moi

MAIS

J'ai pas de chance, j'ai des idéaux plus grands que moi et une faculté à culpabiliser hors du commun.
Du coup si je me complais dans ma grognon'attitude, je culpabilise à mort de ne pas donner une alimentation de qualité à ma famille.


Et en plus de ça, je suis affublée d'un cerveau qui mouline quasiment H24, il ne s'arrête JA-MAIS.
Donc j'ai déjà testé la tendance dépressive et le cynisme, mais j'ai finalement décidé d'orienter toute cette moulinade cervelesque vers quelque chose de si possible productif: me demander à chaque seconde comment je peux améliorer ma façon de consommer pour avoir le minimum d'impact négatif sur le monde qui m'entoure.
L'avantage c'est que le sujet est tellement vaste que je n'ai plus de place pour mouliner sur autre chose.
Oui je sais, ça fait un peu Monk vu de loin.
Mais chacun soigne ses névroses comme il peut.

Je ne me considère pas comme parfaite, loin de là.
Je suis équipée d'un syndrome d'imposture plutôt tenace, et dès que je fais une minuscule chose qui me facilite la vie mais qui va à l'encontre de mes grands idéaux, je me dis: "Elle est belle hein Madame Salade avec son blog de Mme Parfaite, elle est belle la licorne en chef avec tout son troupeau, nan mais tu te prends pour qui???"

Des fois je pense à certains de mes articles, les plus lus.
Etant donné le nombre de vues de ces articles par rapport aux autres, ils ont été partagés et lus individuellement, tous seuls, coupés du reste du blog.
Vous qui me suivez régulièrement ici et sur le groupe Facebook, vous le savez bien, hein, que je ne suis pas parfaite.
Mais la nana qui est crevée de sa journée de boulot et qui a du mal à joindre les 2 bouts, quand elle tombe par hasard sur mon article sur la préparation de goûters bio, bons, pas chers et rapides à préparer, elle en pense quoi???
Que je suis une connasse, voilà ce qu'elle en pense.
Parce qu'elle ne connaît pas tout le reste, et qu'en plus, elle ne vit pas avec moi.

J'ai mis 8 ans, oui, 8 ans, à en arriver là où j'en suis aujourd'hui (et le chemin est loin d'être terminé!)
Y a des nanas sur mon groupe qui ont fait en 5 mois ce que j'ai fait en 8 ans.
Mon mari me rappelait justement ce soir que lorsqu'il m'a connu, je me vantais de manger des tomates de supermarché toute l'année.
J'ai vraiment eu une consommation lambda, je ne me posais pas de question, ou alors je pensais sincèrement, du fond du cœur, ne pas pouvoir faire autrement.

Toi qui fais un boulot abrutissant et qui es crevée tous les soirs, toi qui culpabilises en pensant que les peigne-culs de blogueuses à la con comme moi ne peuvent pas comprendre ta vie, j'ai juste envie de te dire: VIENS NOUS REJOINDRE SUR NOTRE GROUPE FACEBOOK "Gestion budgétaire, entraide et minimalisme", viens rejoindre le troupeau des licornes en folie qui tâtonnent dans leur quotidien, qui font des erreurs, qui se posent des questions, qui avancent, reculent, re-avancent, testent des trucs, foirent, arrêtent, recommencent.
Viens rejoindre un groupe de gens comme toi qui ont envie de bien faire, parce que tout le monde a envie de bien faire.
Un groupe administré par des nanas qui ne sont pas mieux que les autres, mais qui ont juste un jour décidé qu'à plusieurs on était plus fort et plus motivé. Et qui n'ont pas du tout comme idée de donner des leçons mais de mettre les gens en contact les uns avec les autres pour qu'ils s'entraident, de là où ils en sont!

Viens copine, on t'attend!

En bonus, rien que pour toi, regarde ce que j'ai acheté dans une asso qui récupère les invendus pour cette semaine de vacances chargée:




30 commentaires:

  1. Dommage pour cette personne de mettre autant d'énergie dans sa colère, il est plus simple de réfléchir avant d'agir, cela fait gagner beaucoup de temps. Je suis une grande paresseuse très efficace, je fais beaucoup de choses dans un minimum de dépense temps/énergie ! Et puis si les blogs de vie bio ne plaisent pas il suffit de ne pas les lire !!!! Je crois qu'il faut être très malheureux pour "grincher" de la sorte, je suis désolée pour cette personne. Bonne route à vous, gardez le cap.

    RépondreSupprimer
  2. C'est l'erreur qu'elle fait dans son article : elle demande de se mettre à sa place (alors qu'une majorité de connasses, blogueuses ou non, l'était) sans même tenter d'imaginer comment elle pourrait bouger les choses. Elle cloisonne, comme si, à la fois on ne pourrait pas influer sur notre quotidien et à plus grande échelle sur les industries. En lisant vos articles, à Linette et toi, jamais je ne me suis sentie culpabilisée ou hautainisée (je néologise), jamais je ne me suis dit "quelle connasse, celle-là", parce que malgré tout, vous parlez de vous et de votre vie sans fard, comme je peux le faire avec mes amis, avec bienveillance et pipi de licorne à tous les étages. Bref, je trouve dommage de voir que vous vous justifiez vis à vis d'elle ou d'éventuelles lectrices, parce qu'on ne juge pas une blogueuse à l'aune d'un seul article mais de plusieurs, voire plein. Faire preuve de curiosité dans la vie, ce n'est pas interdit et peut-être que la dame en question en manque un peu, vu le ton de son article.

    RépondreSupprimer
  3. ah ah ah merci pour ton article :) je ne connaissais pas ton blog. Mais on a le même cheval de bataille... ok je n'ai pas de famille, mais le discours de cette dame me rend dingue également !

    RépondreSupprimer
  4. Et en grande courageuse qu'elle est, on a pas la possibilité de lui laisser un commentaire pour lui donner notre avis...

    RépondreSupprimer
  5. Et peut être que si elle éteignit sa télé ou son ordinateur elle aurait le temps de cuisiner? Combien de temps devant les écrans entre 17 et 21h?

    RépondreSupprimer
  6. Et peut être que si elle éteignit sa télé ou son ordinateur elle aurait le temps de cuisiner? Combien de temps devant les écrans entre 17 et 21h?

    RépondreSupprimer
  7. Ben mazette !J'ai besoin d'au moins 3 jours pour écrire un article aussi long. C'est qui-qui qui va faire à manger ?

    RépondreSupprimer
  8. Peut être que sa colère est simplement l'expression de sa culpabilité à ne pas y arriver.... Et si elle lit si souvent ces blogueuses c'est qu'elle y trouve de l'inspiration et qu'elle reve, tout comme la plupart d'entre nous, de tendre à....
    Allez, rejoins nous chez les licornes, y'a plein de poney aussi, de zèbres, de licornes en transition.... Y a de la place pour tout le monde, mais avant ça, il va falloir modérer ton langage, car le secret, la clé, c'est la bienveillance en commençant par soi-même ! On ne fait rien de bien en s'auto-flagellant de la sorte, voyons !
    Une chose à la fois, de l'organisation (oui oui ça fait gagner du temps, mais aussi de l'argent.... Et quand c'est bien mis en place, ça permet d'être paresseuse !), de la patience... On y va tranquille et on se simplifie la vie !!!!!
    Bisous de licorne ! (Je ne fais pas encore pipi sur tout le monde, suis débutante !!!!)

    RépondreSupprimer
  9. même pas moyen de lui répondre sur son blog... qui est soit dit en passant pas terrible. Au lieu de perdre de l'energie à l'écrire, elle ferait de nous lire sur le groupe FB :)

    RépondreSupprimer
  10. Ton article m'a émue aux larmes !
    Tu as tout dit... Le zéro déchet et tout ce qui s'y rattache sont un processus complexe, long et personnel !
    Ce parcours est semé d'embûches !!
    Merci pour cette article... Je pense en faire un aussi car mon week-end à mis le ZD à rude épreuve !

    Bisous !

    RépondreSupprimer
  11. Je pensais que son article me mettrait en rogne, mais non, elle est comme pleins de licornes ceintures blanches sur le groupe, elle fait "ce qu'elle peut". Son quotidien et sa manière de faire ressemble à ceux de pas mal de débutant.e.s du groupe; il y a pourtant la possibilité de mettre des choses en place..

    Après, malgré ses difficultés, elle n'est pas obligée d'être insultante..

    RépondreSupprimer
  12. Super article tout est dit!
    Comme dit ma responsable à la crèche : " seul on va plus vite, ensemble on va plus loin"!
    Maintenant, moi je me dis, tel le colibri " je fais ma part", elle vaut ce qu'elle vaut, mais au moins j'avance, je ne reste pas à regarder consternée, le monde qui avance et avec l'aide de certains sont les initiatives mettent un peu de couleur dans le tableau de la vie; ce monde essaye de se soigner et d'aller mieux.
    Pour conclure, quand on veut on peut: millimètre par millimètres...

    RépondreSupprimer
  13. Son message au fond, je pourrais le comprendre, si sa manière d'amener la chose n'était pas aussi agressive, et du coup désagréable et irrecevable.
    On fait tous comme on peut, et décider de faire quelque chose c'est pas montrer du doigt ceux qui ne font pas.
    C'est dommage de le percevoir de cette manière, et même si je ne suis pas maman, son article m'a touchée parce qu'elle a l'air de s'attaquer à plus ou moins tous les partisans d'un mode de vie qui tend vers le biologique.
    J'ai pas des moyens mirobolants, j'suis pas pauvre non plus, mais je fais mes choix, et je pense que de ça, on est tous responsables du changement. Si on a tous une situation de départ et des possibilités à changer qui diffèrent, le choix de changer nous appartient. On arrivera pas tous au même résultat, pas tous de la même manière, mais je pense qu'on peut tous se sentir dans la mouvance du changement, à notre manière.
    J'ai juste pas compris si elle se sentait offusquée parce qu'elle ne peut pas changer ou si elle ne veut pas changer.
    Mais dans ces deux cas, pas besoin de s'en justifier à mes yeux, chacun fait comme il veut et comme il peut, d'autant que je trouve qu'il règne de la bienveillance dans ces mouvements, une envie de transmettre, de montrer le chemin, et non pas de se placer en exemple :)

    RépondreSupprimer
  14. juste en passant elle a le temps d'écrire des articles long comme le bras mais pas de faire un gateau a ses mômes??? je pense que madame je donne des leçons a peut etre besoin de voir ses priorités!!

    RépondreSupprimer
  15. Je ne pensais pas que cet article toucherait autant de monde.
    Il n'est nullement question de critiquer cette personne, qui avait à cette époque le nez totalement dans le guidon, et visiblement pas beaucoup d'aide pour se sortir de là.
    Il n'est pas non plus question de porter de la culpabilité, on fait ce qu'on peut dans ce qui nous semble être juste.
    Mais oui, on l'accueillerait avec plaisir dans le groupe, ça c'est sur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette madame me semble plutôt s'énerver sur elle-même et je ressens de la colère due à une grande culpabilisation personnelle, justement de ne pas trouver le moment pour s'arrêter et réfléchir pour ré-organiser .. on ne peut pas lui en vouloir, c'est un cri de colère et de solitude

      Supprimer
  16. Allez vindez les copines !!!! Dans le groupe on s'éclate et on se prend pas pour des super nanas,juste des super licornaux. Biz à tous Sandra D

    RépondreSupprimer
  17. bonjour!
    je trouve ta réponse tout à fait intelligente, honnête et positive! biz

    RépondreSupprimer
  18. Et voilà!! te reste plus qu'à aller faire une semaine la super nanny chez cette nana puisqu'elle le propose dans son article!! nouveau défi à relever? ;)

    RépondreSupprimer
  19. Et ben , j'ai commencée a lire le début de son long article , et tout c'est " je " mon plus donner envie de lire , ( nan mais elle fait manger c'est enfants , elle les habilles ??? ) Bref je pense qu'elle a pas pris le temps de bien lire ton blog et ceux des autres , j'espere qu'elle viendra sur le groupe ;)

    RépondreSupprimer
  20. Chacun sa vie difficile mais je ne vois pas en quoi planifier un plat le dimanche, le cuisiner en double et en mettre la moitié au congélateur lui prendrait plus de temps. En bio ou pas... et je ne baigne pas les enfants tous les jours non plus. Une fois sur deux : moins laborieux, polluant, mauvais pour la peau. Disons que son ton vindicatif illustré plus l'auto apitoyement que la remise en question. Prendre tout comme évidence. ..il n'existe que celles qu'on se crée!

    RépondreSupprimer
  21. D'ailleurs l'article sur les endives est éloquent. On peut Accuser autrui...ou apprendre à faire simple, aussi. Franchement. Conclure que c'est une arnaque" bien que délicieux, bon...

    RépondreSupprimer
  22. comment te dire... MERCI ! ton article, je l'encadrerais volontiers. La plume est superbe, quelle verve, c'est beau. je ne connaissais pas ton blog, et cet article me donne envie direct de m'abonner :)
    Bravo pour ta réponse très drôle, pas insultante (remarque que celui qui a raison n'a pas besoin d'en venir aux insultes lol), raisonnée... ah.. merci <3
    très belle soirée ! et ravie de découvrir ton blog.
    Nassima

    RépondreSupprimer
  23. Tiens, j'avais écrit mon avis sur la question il y a quelques mois : http://le-vegan-debutant.over-blog.com/2015/11/c-est-bien-gentil-tout-ca-mais-moi-j-ai-pas-le-temps.html

    RépondreSupprimer
  24. Laura Slovinec10 mai 2016 à 13:16

    Je ne commente jamais les blogs, mais là, je tiens à te dire que tu peux et dois être fière de toi,d'abord de tout le chemin que tu as parcouru en 8 ans. Ensuite être fière de tout ce que tu fais pour ton troupeau de licornes, au quotidien. Tu as réussi à changer le mode de vie de milliers de personne, même si ces licornes ne sont pas parfaites non plus; beaucoup se sont sorties de la merde grâce à toi, et beaucoup consomment bien mieux pour elle, leur famille, et pour la terre! Et Pour ça, je te remercie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Punaise Laura tu devrais sortir de ta grotte plus souvent!
      Tu me mets la larme à l'oeil!
      Merci, vraiment!

      Supprimer
  25. Joli ton :) bravo pour ton article !

    RépondreSupprimer
  26. bien bravo tu es vraiment génial si tous serait comme toi il aurait pas de message comme tu nous a partager merci

    RépondreSupprimer
  27. en même temps du tout bio pour ensuite y ajouter de la levure chimique ... mon gâteau révolté n'a pas tout lu ... puis mon gâteau révolté parle de ses enfants étant des ados, de son mari, et puis de déposer les enfants chez la nounou! y a certainement quelque chose qui m'échappe .... moi aussi je rame mais petit à petit j'avance, et puis j'ai du faire une solide pause pour repenser ma manière de consommer et établir une organisation qui tienne plus ou moins la route. Plus ou moins .. c'est déjà pas mal.. Comme quoi, on fait ce que l'on peut chacun à sa vitesse et sa façon

    RépondreSupprimer

On en cause ensemble?