vendredi 8 avril 2016

VIVE LES RESEAUX SOCIAUX!!! Et si on arrêtait de cracher dans la soupe???

Attention attention, aujourd'hui j'ai envie de m'attaquer à un sujet qui nous concerne tous, eh oui, tous, puisque si vous me lisez, c'est que vous êtes concernés aussi:

Les réseaux sociaux

Il est de bon ton dans la sphère écolo-minimaliste de s'interroger sur notre rapport aux écrans et sur le temps qu'on passe dessus!
C'est bien sûr très intéressant et souvent édifiant de s'interroger sur sa propre pratique.

Pour ma part, j'en ai déjà parlé plusieurs fois sur mon blog (notamment dans cet article, il y a un an tout juste, c'est rigolo!).

Il est vrai que je ressens régulièrement le besoin de me déconnecter (mais je n'y arrive pas).
Les réseaux sociaux peuvent être une véritable addiction.
On peut y passer des heures et des heures à zoner, au lieu de faire des choses concrètes et utiles. C'est pire que chronophage.
On peut se satisfaire de relations virtuelles (et en plus, de masse), sans chercher à cultiver les relations IRL (In Real Life) et les relations individuelles.
Ils peuvent nous permettre également de donner une autre image de nous-mêmes (je pense particulièrement aux personnes qui semblent avoir une vie fabuleuse sur Facebook, avec des photos retouchées à mort), une image fausse qui ne fait que nous enfoncer dans la culpabilité de ne pas avoir cette vie "pour de vrai".
On peut très facilement se mettre en scène, passer pour ce qu'on n'est pas.
Les réseaux sociaux sont également friand de toutes les informations sur vous qu'ils peuvent glaner afin de les revendre pour que vous soyez inondés de publicités ciblées, cheeeeer consommateur!

J'adore la différence entre le foisonnement des réseaux sociaux et mon besoin de solitude et de grand air dans la vraie vie! Les 2 sont complémentaires pour moi!


*       *       *

MAIS MAIS MAIS...

Ce n'est pas de ça dont j'ai envie de vous parler aujourd'hui!

Eh non! Aujourd'hui j'ai envie de prendre le contre-pied de cette façon de voir les choses, et de développer tout ce que les réseaux sociaux m'ont apporté, et comment ils ont changé ma vie (en mieux!).

Voici 10 raisons pour lesquelles j'ai envie de dire MERCI aux réseaux sociaux:

1/ Quand je suis tombée enceinte il y a 9 ans, j'étais complètement perdue. J'avais plein de questions et pas forcément beaucoup de personnes dans mon entourage pour me répondre. Je me suis inscrite sur un site ultra connu de futures mamans. J'ai pu poser toutes mes questions sans honte et sans tabou, j'ai pu voir que je n'étais pas seule à avoir des préoccupations a priori débiles, mais importantes pour une femme enceinte! Beaucoup des filles que j'ai connues virtuellement à cette époque sont devenues des vraies copines dans la vraie vie! Nous nous voyons dès que nous le pouvons et nous regardons nos enfants grandir, ils ont tous le même âge!

2/ Les forums ou les réseaux sociaux sont parfois des sites de rencontre amicaux! C'est une grande joie à chaque fois pour moi lorsque je lis sur mon groupe Facebook ou sur un autre, que les gens cherchent à se rencontrer en fonction de leur lieu d'habitation!

3/ On trouve des réponses à toutes ses questions sur les réseaux sociaux, à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit! Une recette, un conseil, du réconfort, un tuto, un DIY, les réseaux sociaux nous facilitent quand-même grandement la vie quotidienne!

4/ On lit beaucoup qu'il y a de l'agressivité sur les réseaux sociaux, que les gens profitent d'être derrière leur écran pour balancer des choses qu'ils n'oseraient pas dire en face, etc... Et l'entraide, les formidables élans de solidarité, on en parle??? Absolument TOUS LES JOURS, en particulier sur mon groupe, je lis des personnes qui conseillent les autres, qui les aident, qui leur mettent juste un petit cœur ou un petit mot, qui encouragent, qui réconfortent, qui félicitent, qui dédramatisent, qui font rire, etc...
Je ne parle même pas des cagnottes qui se mettent en place pour aider des personnes.

5/ Les réseaux sociaux m'aident à avancer pour de vrai dans ma vie! Il y a moins de 2 ans, j'étais omnivore. En cherchant un groupe de végétariens juste pour y glaner quelques recettes, je suis tombée, de fil en aiguille, sur le véganisme, qui a changé ma vie. J'ai posé beaucoup de questions, on m'a beaucoup répondu, j'ai beaucoup avancé.

6/ Les réseaux sociaux permettent de se regrouper par affinités. Avec à peine 0,2% de végétaliens, combien avais-je de chances d'en rencontrer autour de moi?
Comme je vous l'ai souvent dit, j'ai beaucoup cloisonné ma vie, et je le fais encore, mais de moins en moins. Si je n'avais pas eu les réseaux sociaux ces 2 dernières années, c'est absolument évident que je n'en serais pas là où j'en suis aujourd'hui.
Je n'ai pas une famille ni des amis particulièrement intéressés par l'écologie ni le végéta*isme. Je n'en souffre pas particulièrement, et je pense que c'est uniquement parce que j'ai la possibilité de m'exprimer sur différents groupes auprès de gens qui me comprennent.
Si ce n'était pas le cas, je suis sûre qu'aujourd'hui je serais très très mal dans ma peau, car je me sentirais seule et désabusée.
J'ai fait des rencontres virtuelles extraordinaires, en particulier Herveline du blog génial Sortez de vos conapts!

7/ Les réseaux sociaux sont une formidable source d'énergie!
Oui c'est vrai qu'on peut facilement être noyé dans la masse, que trop d'information tue l'information, mais de voir le nombre de personnes qui ont les mêmes préoccupations que moi, c'est SUPER BOOSTANT! Tous ces blogs, toutes ces chaines YouTube, tous ces groupes Facebook, c'est bien la preuve que les gens commencent à se bouger!
Quand j'ai commencé mon petit blog il y a un peu plus d'un an, j'avais 10 ou 15 vues par jour! Je parlais seule dans le désert! Les réseaux sociaux m'ont permis de confronter mes idées à la lecture des autres. Ils sont également une extraordinaire source d'inspiration pour mes billets.

8/ Les réseaux sociaux ont toujours un train d'avance sur les tendances sociétales, et encore plus, sur la politique. Ils sont un véritable vivier composé de précurseurs (les personnes qui vont à contre-courant ou qui inventent de nouveaux concepts) et de développeurs (les personnes qui adhèrent aux idées des précurseurs et qui les propagent).


9/ Derrière les écrans, ce sont des vrais gens!
Pourquoi toujours cloisonner les personnes, entre personnes virtuelles et personnes réelles? Les personnes virtuelles sont avant tout des personnes réelles!!!
C'est ça que j'aime particulièrement dans mon groupe: on ne se contente pas de donner des conseils flous et impersonnels, on demande à la personne de nous exposer SA situation A ELLE, avec SES contraintes à ELLE de SA vraie vie! Pour justement, qu'elle puisse appliquer les conseils donnés à sa vraie vie, qu'elle puisse opérer un petit changement. Aucun intérêt de lire et passer des heures à survoler des conseils si on ne peut rien appliquer.

10/ Les réseaux sociaux nous relient et nous rendent plus forts.
Je fais partie de beeeeeaaaauuucoup de groupes, sur différents thèmes qui sont pour moi en lien avec une vie plus simple, plus saine et plus juste. Je n'ai jamais fait le calcul, mais je pense que rien que sur les groupes où je suis, il doit bien y avoir 50 000 personnes en tout. 50 000 personnes qui comme moi, se posent des questions existentielles et veulent changer les choses à leur niveau.
L'UNION FAIT LA FORCE.

*       *       *
En conclusion, je dirais que les réseaux sociaux sont une formidable opportunité de porter nos convictions.
S'il y avait eu Facebook à l'époque du grand feu de forêt, les petits colibris auraient sûrement créé un groupe fermé "Tous contre le feu de forêt", puis créé un évènement "Mardi 10 avril, tous ensemble pour éteindre le feu".
Clic, partager à tous les amis: clic, profil public: clic, inviter ma belle-mère: clic.
Pif paf pouf le feu de forêt!
*       *       *
Et vous, les réseaux sociaux, vous en pensez quoi?


6 commentaires:

  1. je pense tout pareil à 2000%
    mais qu'est-ce que c'est chronophage quand même ;)

    RépondreSupprimer
  2. ah ben voilà qui me rassure car je me culpabilisais jusqu'à présent de passer autant de temps sur mon ordi : FB, mail, blogs, site et...jeux. Bon pour ce dernier j'ai pas mal diminué LOL
    Et puis oui je me suis dit que le reste est chronophage car du coup je passe tellement de temps à chercher l'info que je n'en fais pas grand chose en IRL. Du coup FB je n'ai plus que 4 groupes et cela me suffit (dont le votre ^_^, enfin celui d'Herveline ;-) car je trouve qu'il est très complet pour ma démarche actuelle ^_^ ).
    Mais oui il y a des gens formidable derrière l'écran et pas que des cyniques ou des critiqueurs. Mon mari a fermé ses comptes il y a plus d'un an car pour lui c'est de la perte de temps tout ça (FB, twitter...) car il voyait trop le mauvais côté, d'ailleurs il ne comprend pas que je reste sur FB...mais ça c'est une autre histoire et je ne perds plus mon temps à lui expliquer (faut dire que j'ai fais un grand tri dans mes contacts et n'ai gardé que les principaux, à peine une quarantaine :-) )
    Bref j'ai décidé de passer quand même moins de temps sur les réseaux en tout genre car mine de rien ça génère pas mal de choses derrières : stockage des infos dans de gros serveurs qui ne cessent de se multiplier (construction - destruction en partie de flore - utilisation d'électricité de centrale nucléaire - génère donc des déchets radio-actifs etc etc etc. D'ailleurs je vide mes corbeilles/spams mails plusieurs fois par jour pour éviter un max de stockage mais bon, rien n'est parfait
    aller, d'ailleurs je quitte l'ordi car j'ai des gâteaux et des pâtes à pizzas à préparer aujourd’hui :-), bises et très belle journée :-)

    RépondreSupprimer
  3. Article très intéressant ! Ca permet de déculpabiliser un peu car effectivement j'y passe beaucoup de temps... Notamment depuis 3 mois car je suis au chômage. J'avoue avant, passant mes journées de boulot sur un pc, le soir en rentrant j'avais envie de tout faire sauf de rallumer le mien ! Alors que là, je passe mes journées dessus (non pas vraiment à cherche du boulot, enfin un peu, pas assez pour certains sans doute d'ailleurs). Mais sinon je suis d'accord avec tous les points ! Vraiment tous ! Et principalement le point 6 je pense, même si je souffre un peu du fait que personne ne s'y intéresse vraiment dans mon entourage...

    Bon j'arrive pas à publier mon commentaire en m'identifiant donc si des fois ça t’intéresse, j'ai commencé un petit blog de mon côté aussi : petiteplumeverte.wordpress.com

    RépondreSupprimer
  4. Les réseaux sociaux, c'est comme la vraie vie, hein, y a de tout!
    Personnellement j'ai la chance que les conflits derrière l'écran ne me touchent pas du tout, je peux passer outre sans problème, passer à côté, ne pas les lire.
    J'irai voir ton blog Petite Plume Verte, bon lancement dans la blogosphère, l'union fait la force!

    RépondreSupprimer
  5. Complètement d'accord !!! C'est marrant parce que j'ai écrit aujourd'hui un article sur le minimalisme numérique, mais c'est comme partout, il faut trouver un juste milieu !!! ;)

    RépondreSupprimer

On en cause ensemble?